mercredi, 07 octobre 2015 10:59

Xavian Orfeo : le test

Évaluer cet élément
(27 Votes)
Xavian Orfeo

Depuis, mantenant plus de deux ans, nous écoutons et apprécions les enceintes du construteur italo-tchèque Xavian. Sa gamme d'enceintes XN Series, aux superbes finitions, à la musicalité chaleureuse plaît aux mélomanes de tout bord. Notre surprise fut grande lorsque nous écoutâmes pour la première fois les toutes nouvelles Orféo. 

Ces magnifiques enceintes compactes Xavian Orféo sont l'aboutissement d'un travail de 25 années de recherches, de tests, d'essais dans l'univers de l'audio Haut de Gamme. L'objectif affiché par Roberto Barletta, fondateur de la marque Xavian était de créer une enceinte aux performances exceptionnelles : musicalité, naturel, cohérence, dynamique, précision...

lien boutique : Xavian Orféo


FABRICATION :

xavian orfeoJusqu'à ce jour, les produits Xavian étaient façonnés autour des haut-parleurs conçus spécifiquement pour la marque par le fabricant scandinave ScanSpeak. Mais Roberto désirait encore un peu plus de performance et, pour atteindre ce but, il a créé sa propre fabrique de haut-parleurs, AudioBarletta, et utilise ces "drivers" haut de gamme, boomer et tweeter, dans cet aboutissement qu'est l'enceinte Xavian Orféo.

Le "Corpus" des enceintes compactes Xavian Orféo est réalisé, fait exceptionnel dans le monde de la Haute-Fidélité, en bois de Noyer Italien sélectionné avec grand soin par Roberto lui même. Avant d'être travaillé ce bois doit mûrir plus de trois semaines, ensuite d'habiles menuisiers au sein de l'usine Tchèque de Xavian façonne le magnifique châssis de l'Orféo.

Le filtre est constitué des meilleurs composants fabriqués par Mundorf . Ces "éléments" ont été choisi exclusivement pour leur très grande musicalité. Le filtre interne à l'enceinte fonctionne selon le processus "Fase Zéro" propre à Xavian, permettant une cohérence parfaite de la phase.

Caractéristiques principales 
 
  • haut parleur medium : 175 mm AudioBarletta
  • haut parleur aigu : 29 mm AudioBarletta
  • Systeme : bass-reflex, filtre Phase Zero, composants Mundorf
  • Chassis bois massif
  • bande passante : 33 to 30,000 Hz (+/- 3 dB dans l'axe)
  • Connexion : 1 paire pour bananes (signé Xavian)
  • Impedance : 8 ohms
  • fréquence de Crossover : 2250 Hz
  • Sensibilité ( 2,83V / 1m ) : 85 dB
  • Puissance recommandée : 50 – 300 W
  • Dimensions (HxLxP) : 380 x 236 x 282 mm
  • Poids : 17 kg pièce

Musiques écoutées :

 

  1. HD - The Bassface Swing Trio - Oh, Lady Be Good (Tribute to Cole Porter - Stockfish 2007)
  2. HD - Anton Bruckner - Symphonie n°7 (Budapest Festival Orchestra / Ivan Fischer - Channel Classics 2014)
  3. LP - McLaughlin, de Lucia, Di Meola - Mediterranean Sundance (Friday Night in San Francisco - Columbia 1981)
  4. CD - Igor Stravinsky - Le Sacre du Printemps (Eiji Oue - Minnesota Orchestra - Reference Recording 1996)
  5. HD - Franz Liszt - Sonate en si mineur (Le Piano de demain / Roger Muraro - La Dolce Volta 2015)

Ces beaux objets sonores que sont les Xavian Orféo "chantent" chez Opus 51 depuis plus d'un mois. Un mois d'écoutes intensives, près de 500 heures de fonctionnement. De jour en jour, elles se sont bonifiées et, pour ce test, nous décidâmes de les exploiter à 1000%. A cet effet, au diable l'avarice, nous les avons connectées aux, nous ne trouvons pas l'adjectif adéquat... aux puissants blocs stéréo, bridgés en mono Leema Hydra II, eux mêmes servis par le très musical préamplificateur/DAC Fonel Renaissance. Soit plus de 17.500 euros d'électronique pour alimenter des enceintes à environ 6.000 euros la paire. Une folie ?

Les écoutes ont toutes été réalisées dans une pièce d'environ 30 m² et d'une hauteur de plafond d'environ 4 mètres. 

 

 IMAGE :

Nous sommes en présence d'enceintes compactes d'un volume moyen de 24 litres, alors évacuons rapidement le problème des graves car nous vous sentons venir... Dans notre auditorium, lors des nombreuses heures passées en compagnie des Orféo, jamais nous n'avons ressenti de manque dans ce secteur de la bande passante. Certes le 20 Hz, ici est très, très estompé mais cela est vrai pour 99,99% des enceintes du marché. Nous préférons, de loin un beau 60 Hz précis, rapide, délicat qu'un 30 Hz bourdonnant et jouant toujours "la même note".
 
Les enregistrements audio élaborés par le label allemand StockFish sont dans leur très grande majorité de belle qualité. La relecture du standard de Cole Porter "Oh! Lady Be Good" par le Trio Bassface Swing est musicalement intéressante et passionnante au niveau technique. Les instruments nous sont offerts avec richesse et vérité, chacun à leur place et le tout dans un espace sonore bien déterminé. Les musicien s'adressent à nous, auditeurs et jouent pour notre plus grande joie.
 
Anton Bruckner, est l'autre grand symphoniste autrichien de la fin du XIXéme siècle. Influencé par l'oeuvre de R. Wagner, son leg se compose de dix symphonies et de quelques oeuvres religieuses et chorales. L'interprétation et l'enregistrement qu'en propose Ivan Fischer et son orchestre de Budapest est en tout point magnifique. Le grand orchestre symphonique se pose, s'installe dans le salon d'écoute, les cordes sur la gauche, les trompettes au fond légérement à droite, tous les pupitres trouvent leur place avec précision. l'image est stable et restera stable du triple pianissimo au triple fortissimo ; très beau travail de mise en phase des haut-parleurs, bravo monsieur Barletta. Les deux enceintes se font très discrètes et disparaissent lors de ces séances de plaisir musical, seuls les musiciens restent en notre présence.

 

 TIMBRES :

Igor Stravinsky, en 1913 quand il composait son oeuvre "Le Sacre du Printemps", savait-il qu'il marquerait de son empreinte indélébile l'histoire de la Musique ? "Le Sacre" est l'une des oeuvres musicales les plus importantes du XXéme siècle. L'enregistrement que nous en donne Reference Recording est exceptionel, peut être l'un des enregistrements d'orchestre symphonique les plus aboutis. La plage dynamique est ici très étendue, l'image sonore est d'une profondeur rarement connue et les timbres sont subtilement rendus. L'introduction de l'oeuvre, où les multiples instruments de la famille des bois interviennent en solo et à l'unisson est de toute beauté, chaque instrument est bien différencié, nous dégustons avec un délice extrême toutes ses couleurs savamment orchestrées par Stravinsky. Les enceintes Xavian Orféo nous délectent d'un ravissement de tout instant, nos oreilles sont aux aguets et se surprennent à des timbres et des harmonies que trop rarement restitués dans le monde de la Haute Fidélité.


Xavian Orfeo Opus
 

DYNAMIQUE :

Friday Night in San Francisco est un album des trois virtuoses de la guitare que sont Paco de LucíaJohn McLaughlin et d'Al Di Meola. Il a été édité en 1981, et fut enregistré lors d'un concert au Théâtre Warfield de San Francisco, le 5 décembre 1980. Ce jour là et les musiciens, et les techniciens étaient touchés par la Grâce. Sur la plage écoutée, seuls de Lucia (canal gauche) et Di Meola (canal droit) interviennent, les attaques sur les cordes des guitares sont saisissantes de vérité, de réalisme, la vitesse des musiciens/techniciens est rendue avec une très grande maîtrise par les Xavian Orféo qui jamais ne trainent, et permettent une écoute "live" vive et véridique. Nous avons l'impression d'écouter un haut parleur large bande très haut de gamme ou, plutôt, une enceinte électrostatique possédant une bande passante sans limite. Les moindres détails, les plus subtiles variations dynamiques sont transmises avec facilité et fluidité. Cela représente, certainement, une des plus belles écoutes que nous ayons jamais faites de cet album magistral, il est vraiment dommage que sa transcription numérique sur CD ou en HiRes soit si lamentable... Mais ceçi est une autre histoire !

Le grand piano de concert est certainement l'instrument de musique acoustique qui posséde la plage dynamique la plus large. Franz Liszt dans sa pièce maitresse qu'est sa sonate en si en exploita toute l'étendue et l'interprétation de Roger Muraro nous rend cette puissance presque sans limite.
Sur ce type d'enregistrement, les Xavian Orféo nous ont bluffées. 95% des enceintes compactes, nonobstant leurs tarifs, que nous avons écoutées dans notre longue vie de mélomane finissent par "tasser" la dynamique d'une belle prise de son, certaines le fond avec bonheur d'autres se "ramassent" lamentablement... Nous ne citerons aucun nom... Ici nous avons pu écouter à un niveau sonore réellement indécent avec des pics à plus de 100 dB sans ressentir aucune compression dynamique, aucune distorsion sonore. Un bonheur pour mélomane fou !

 

RAPPORT QUALITE/PRIX :

orfeo opus51

Intrinsèquement 6.000 euros pour une paire d'enceintes compactes c'est beaucoup d'argent mais... 6.000 euros pour une paire d'enceintes proposant autant de qualité sonore c'est rare, très rare dans le monde de la Haute Fidélité Haut de Gamme qui ces dernières années est devenu un peu fou en proposant des produits sans prix avec des qualités sonores indignes. Mais ceci est un autre débat.

Avec les Orféo, le constructeur Tchèque Xavian continue à nous surprendre et propose des produits de plus en plus neutres et agréables à vivre.  Roberto a gagné son pari haut la main, les Orféo appartiennent à la famille très restreinte des enceintes compactes Haut de Gamme réellement musicales et elles sont les moins onéreuses de cette famille malgré une construction tout à fait exceptionnelle.

Les Orféo sont un gros coup de coeur !

Mais attention pour en profiter pleinement elles devront être associées à des électroniques de grande qualité et disposant de ressources en courant importantes. N'ayez pas peur de faire comme nous et de les "driver" avec des blocs de puissance Haut de Gamme, elles ne s'en porteront que mieux. 


Les "Pros and Cons"  : 

+ la construction en bois massif, magiques,
+ l'image sonore stable et réellement tridimensionnelle,
+ la qualité et la véracité des timbres reproduits, 
+ la capacité à retranscrire de grands écarts dynamiques,
+ la possibilité d'encaisser de forts niveaux sonores,
- la seule finition bois pour ceux détestant le bois
 
     
 Le Système d'écoute :

Pré-Amplificateur : Fonel Renaissance
Amplificateurs : 2 blocs de puissance Leema Hydra II bridgés
Sources : Fonel Renaissance
Enceintes : Xavian Orféo
Câbles de modulation : Studio Connections Platinum 
Câbles HP : Studio Connections Reference +
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon SE


Les Notes  :
 
Fabrication : 18/20
Image : 16/20
Timbres : 18/20
Dynamique : 17/20
Transparence : 17/20 
Qualité/Prix : 18/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

Lu 4108 fois

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Enceinte portable mercredi, 14 octobre 2015 16:55 Posté par Enceinte portable

    Quoi dire de + ? vous avez tout résumé sur ce post.
    Vraiment intéressant

  • Lien vers le commentaire Marc mardi, 24 novembre 2015 19:24 Posté par Marc

    J'écoute pas mal d'enceintes en ce moment en vue d'un achat. Pour l'instant, rien ne m'a laissé d'émotion, un souvenir, rien ne m'a bousculé.
    Jusqu'à ce soir... J'ai pu écouter ces Xavian Orpheo, les comparer même.
    Tout est dit plus haut, j'aurais pu passer des heures entières à les écouter, un régal, beaucoup d'émotion. Je cherchais une référence pour faire mon choix, j'ai trouvé.
    J'ajouterais une petite conclusion. Wahou!!...

  • Lien vers le commentaire Marc51 mercredi, 20 janvier 2016 21:43 Posté par Marc51

    Et bien voilà, après les avoir écouté on ne peut que craquer...elles sont à la maison depuis deux semaines !
    Ce sont vraiment de belles enceintes, bien construites, de qualité, une ébénisterie parfaite et d'une sonorité époustouflante comme il est dit plus haut. Tout a été pensé dans ces Xavian et elles le rendent !
    Merci Opus51 pour cette belle découverte.

  • Lien vers le commentaire Stéphane Chichignoud lundi, 07 août 2017 10:23 Posté par Stéphane Chichignoud

    Frederic est un homme de l'art, un grand Monsieur qu'il faut savoir écouter car il maitrise parfaitement son domaine en véritable esthète de l'écoute et de la connaissance musicale.
    Je souhaitais changer de dimension et même si la maison Opus m'avait déjà vendu un très bon système homogène, je suis allé voir Frederic et chose rare chez-moi je me suis laissé faire .....
    Grand bien m'en a pris ! Après cette écoute des Xavian Orféo associées à un lecteur et un ampli Fonel, mon fils et moi devenions d'un coup des fans inconsidérés de cette magnifique marque.
    Oublié, B&W ! Quelle transparence, quelle dynamique, quelle chaleur ( Fonel marche très bien ).
    Peut être la meilleure écoute jamais faite.
    Bref commande passée de l'ensemble, nous sautons d'impatience....
    Merci, merci, merci Frederic !

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion