lundi, 14 juillet 2014 12:31

Rega Elex-R : le test

Évaluer cet élément
(64 Votes)
xavian XN125 Junior
Depuis maintenant plusieurs semaines, nous "vivons" avec cet amplificateur anglais. Les premières heures, furent pénibles, très pénibles... Après trois jours de rodage intensif, tout se mit en place ou... presque tout.

Pour les futurs acquéreurs de ce produit Rega, faîtes très attention à la phase secteur, ce produit y est très sensible

L'amplificateur Rega Elex-R est le grand frère du superbe Rega Brio-R. Il développe plus de puissance (2 x 90 w sous 6 ohms) tout en gardant cette énergie, cette musicalité qui a fait du Brio-R un best seller mondial.


Son châssis reprend avec bonheur les lignes du Rega Elicit 2.

lien boutique : Rega Elex-R

Caractéristiques :

Puissance : 2 x 72 watts sous 8 ohms
Entrées : 1 x phono MM, 4 x haut niveau RCA
Sorties : 1 x pré-out, 1 x tape out
Télécommande : oui

Musiques écoutées :

  1. HD - Bill Cobham- Stratus (Spectrum - Atlantic 1973)
  2. HD - Goldfrapp - Jo (Tales Of Us - Mute Records 2013)
  3. HD - Haendel G. F. - Cleopatra, Arias de J. César (Natalie Dessay, Haendel Cleopatra, Giulio Cesare - Virgin 2011)
  4. CD - Gov't Mule - Captured (Shout! - Provogue Records 2013)
 
A l'écoute du légendaire "Stratus" de Bill Cobham, où nous pouvons nous délecter de la superbe guitare de Tommy Bolin (future et éphémére "lead guitar"  de Deep Purple), nous sommes impressionnés par la dynamique et le rendu vif et rapide de la batterie de Bill Cobham, cette musique jazz-électrique qui demande beaucoup à l'amplificateur n'effraie pas l'Elex-R. Notre seule réserve sur ce type de musique, très dynamique, est la présence de quelques duretés dans le haut du spectre sonore et, quoique nous fassions, changement, des câbles, changement des enceintes, ces duretés furent persistantes mais globalement, ici, peu dérangeantes.

Golfrapp est un groupe britannique apparenté à l'électropop. En 2013 sort un album assez planant dont le titre Jo raisonne en écho à une chanson très connue du chanteur Belge Jacques Brel ! Et là, à l'écoute de l'Elex-R les affaires se gâtent... un peu. La voix d'Alison Goldfrapp, dans le haut du spectre est retransmise avec quelques duretés inhabituelles. Le rendu sonore, quoique très dynamique, pour un amplificateur Rega, rappelons nous le Mira 3 qui était d'une nonchalance renversante, a tendance à être orientée vers le haut du spectre, donc il faudra faire très attention aux câbles et surtout aux enceintes associés à cet amplificateur. Les câbles Rega, qui tronquent légèrement la bande passante devraient lui convenir à ravir.

En 2011, Natalie Dessay et Emmanuelle Haïm ont commis un bel album d'airs de Haendel. A l'écoute de l'air "Tutto puo Donna Vezzosa" le Rega Elex-R montre quelques limites. Si toutes les attaques sont fidèlement rendues, les timbres quant à eux sont trop simplifiés, les violons sonnent "creux", un peu synthétiques et là également le haut du spectre sonore possède une légère tendance à être mis en avant et à être difficile à supporter, tout du moins pour nos oreilles.
 
Les écoutes se sont poursuivies, avec très peu de plaisir, durant de nombreuses heures en utilisant bien d'autres enceintes (Cabasse, Monitor Audio, Xavian, Neat acoustics...), globalement les conclusions furent toujours identiques : 
     + finition et design de l'appareil de qualité, 
     + dynamique surprenante pour un amplificateur Rega surtout lorsque nous nous souvenons du Mira,
     + bande passante assez étendue, grave bien reproduit avec fermeté et célérité,
     - scène sonore légèrement étriquée, la musique a du mal à se développer dans le pièce d'écoute,
     - timbres des instruments acoustiques simplifiés
     - quelques duretés persistantes dans le haut du spectre sonore.

ATTENTION : il nous faudra confirmer ce test avec un autre Rega Elex-r car il est plausible, enfin nous l'espérons, que le modèle testé possède quelques défauts car à écouter le distributeur Rega en France, l'Elex-R n'est pas ce que nous avons entendu ! 


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Rega Elex-R
Sources : DAC Resolution Audio Opus 21
Enceintes : Aurelia Ambera
Câbles de modulation : Black Rhodium Phantom DCT++ RCA
Câble Numérique : Studio Connections Monitor
Câbles HP : Studio Connection Monitor
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
 

Les Notes :

Fabrication : 15/20
Image : 11/20
Timbres : 10/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 11/20 
Qualité/Prix : 11/20
Lu 17729 fois

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Guy Boisvert vendredi, 08 septembre 2017 05:10 Posté par Guy Boisvert

    Pour ceux qui passerons ici, l'appareil test devait effectivement avoir un problème! Après l'avoir écouté plusieurs fois avant de l'acheter, entre autre avec DAC Rega DAC-R, DAC Ayre QB9, enceinte Ryan R610, Dynaudio CONTOUR S 1.4: Très très bon! Son ouvert, dynamique, très belle image. Parait plus puissant qu'il ne l'est,

    Discographie (la plupart en 24/192):

    Diana Krall - The Girl In The Other Room
    Bill Evans - Waltz For Debby (Live)
    Eric Clapton - Unplugged
    Dire Straits - On Every Streets
    Anat Fort Trio - And If
    Patricia Barber - Cafe Blue
    Daniel Belanger - Les Insomniaques S'amusent

  • Lien vers le commentaire Boire Philippe mardi, 17 octobre 2017 23:13 Posté par Boire Philippe

    Bonjour , je suis possesseur de cet appareil depuis 8 mois environ et je reste étonné par le test un peu cruel que vous avez écrit .
    c'est certainement un des meilleurs rapport qualité prix .
    Par contre , je suis d'accord sur le fait qu'il sera plus agréable avec des enceintes et autres éléments ne remontant pas trop dans le haut .
    Philippe

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion