dimanche, 21 février 2016 09:21

Xavian Ambra : le test

Évaluer cet élément
(16 Votes)

  

  

lien boutique : XAVIAN AMBRA


FABRICATION :

Le système "mosaïque" servant à la fabrication du coffret des enceintes Ambra permet d'obtenir grâce aux lames collées de Noyer italien, une qualité de fabrication assez exceptionnelle.

Les deux haut-parleurs équipant ces belles enceintes bibliothèques sont fabriqués par la société italienne AudioBerletta, créée par Monsieur "Xavian" lui-même.

Les borniers arriéres, de type monocablage, sont de conception Xavian et acceptent aussi les câbles nus de belle section que les connecteurs bananes ou fourches.

xavian ambra opus51 2L'évent avant fait des ces enceintes des produits faciles à installer dans votre salle d'écoute, même accolées à un mur, elles donneront le meilleur d'elle-même, seule alors l'image perdra un peu de profondeur.

Caractéristiques principales 
 
  • Haut parleur medium : 180 mm Audiobarletta
  • Haut parleur aigu : 26 mm Audiobarletta – soft dome, copper shorting ring
  • Systeme : Dual Band damped bass-reflex, leading slotted bass-reflex
  • Bande passante : 42 to 20,000 Hz (+/- 3 Db dans l'axe)
  • Connexion : 1 paire de borniers (signée Xavian)
  • Impedance : 8 ohms
  • fréquence de Crossover : 2700 Hz
  • Sensibilité ( 2,83V / 1m ) : 88 dB
  • Puissance recommandée : 30 – 150 W
  • Dimensions (HxLxP) : 380 x 230 x 276 mm
  • Poids : 9,2 kg pièce

Les écoutes ont toutes été réalisées dans une pièce d'environ 22 m² et d'une hauteur de plafond d'environ 4 mètres. Les enceintes ont été installées sur des pieds Rogoz spécialement conçus pour la gamme Natura de Xavian.

 xavian ambra opus51

Musiques écoutées :

 

  1. HiRes - Ravel - La Valse (P. Jordan - Orch. National de l'Opéra de Paris - Virgin 2015) - Qobuz
  2. HiRes - Stravinsky - Adoration de la Terre (Le Sacre du Printemps - Teodor Currentzis - Sony 2015) - Qobuz
  3. HiRes - Natalia MateoTake a Walk On the Wild Side (Heart of Darkness - Act Music 2015) - Qobuz



 IMAGE :

L'enregistrement de La Valse de Maurice Ravel proposé par l'orchestre français de l'Opéra de Paris dirigé par Philippe Jordan, vient de se voir décerner les honneurs d'une Victoire de la Musique. Ce prix mérité couronne une interprétation toute en finesse permettant de goûter l'ensemble des sortilèges instrumentaux déployés par le compositeur. 
La prise de son réalisée par J.-M. Golaz nous installe dans la Grande salle de l'Opéra Bastille. Les enceintes compactes Xavian Ambra transforment notre "petit" salon d'écoute en une immense salle de concert... Phénomène un peu déconcertant mais rapidement agréable et convaincant.
Comme souvent, lors de dégustations auditives de bonnes enceintes compactes, nous remarquons que l'image sonore élaborée par les Xavian Ambra est d'un réalisme confondant. Ici nous apprécions, grâce à ce bel enregistrement, les capacités tridimensionnelles d'une écoute stéréophonique. Que reste t'il aux enregistrements réalisés en 5.1 ?
 
 

 TIMBRES :

Souvenirs d'une écoute effroyable réalisée lors d'un salon Hi-Fi parisien du dernier automne, des JMR actives s'essayaient à reproduire la richesse harmonique de l'orchestre de Stravinsky ; même les néophytes devaient souffrir !
Ce superbe enregistrement du Sacre du Printemps proposé par Sony Classical nous permet de succomber à l'interprétation que nous offre T. Currentzis et son ensemble MusicAeterna. Les Xavian Ambra accompagnées de l'exceptionnel amplificateur Fonel Avalon nous remettent les "couleurs en place"... L'orchestre de Stravinsky est digne des "Mille et une couleurs", la palette orchestrale, ici déployée ravit nos oreilles, les vents, les bois et les cuivres sonnent vrais et harmonisent notre espace musical.
Osons un tout petit regret ; la légéreté des contrebasses et des timbales... ces instruments sont bien présents mais semblent manquer d'ampleur. Attention, les Xavian Ambra sont des enceintes compactes moyen de gamme qui au vu de leurs nombreuses qualités nous entraînent vers des sommets qu'elles ne peuvent pas toujours atteindre alors, tournons-nous vers les Xavian Orféo.

  
 

DYNAMIQUE :

Amateurs de jazz vocal féminin original, l'album de Natalia Mateo "Heart of Darkness" est pour vous. Depuis maintenant plus de vingt ans, vingt quatre années exactement, le label munichois Act Music permet à de nombreux musiciens de grand talent de prendre leur envol et, pour cela, nous l'en remercions.
Sur la piste qui nous intéresse, la magnifique reprise du titre phare de Lou Reed "Take a Walk on the Wild Side" nous constatons une belle rapidité et légéreté sur toutes les attaques (batterie, piano, et autres percussions), les enceintes répondent aux moindres injonctions de l'amplificateur.
Mais là aussi, la petite virgule négative, qui nous vient à l'oreille, est le léger manque d'ampleur au niveau des graves reproduits. Comment vous expliquer clairement ce ressenti ? Les graves de la grosse caisse ou de la contrebasse sont bien présents mais ils sont légers, leurs poids ne correspondent peut être pas tout à fait à leurs puissances. Mais attention, notre exigence, ici, est élevée parce-que dans les mediums et dans les aigüs, les Xavian Ambra sont remarquables. 
 

xavian ambra opus51 3

RAPPORT QUALITE/PRIX :

Encore une fois, le facteur d'enceintes acoustiques Tchèque Xavian a tout bon. Sa trilogie d'enceintes compactes est exceptionnelle. Même si nous étions sceptiques quant à la réelle utilité commerciale de l'Ambra, nous devons contaster qu'à son prix elle "chatouille" de par ses grandes qualités des enceintes colonnes et compactes bien plus onéreuses. Les gros faiseurs d'enceintes industrielles et de nombreux petits artisans français ou autres n'ont plus qu'à rester cloitrer chez eux en pleurant à l'écoute de leurs réalisations bien médiocres. Pourquoi acquérir, par exemple, une paire d'enceinte B&W CM10 lorsque la Xavian Ambra existe ?


Les "Pros and Cons"  : 

+ la qualité de fabrication,
+ la musicalité en tout point magnifique,
+ la subtilité et la richesse du message sonore délivré,
- des graves trop légers peut être.
- réclament de très bons supports.
 
     
 Le Système d'écoute :

 

Amplificateurs : Fonel Avalon, Melody EL34
Sources : Leema Elements DAC
Enceintes : Xavian Ambra
Pieds support : Rogoz
Câbles de modulation : Studio Connections Reference +
Câbles HP : Studio Connections Reference +
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon SE
Filtre secteur : ISOL-8


Les Notes  :
 
Fabrication : 16/20
Image : 16/20
Timbres : 16/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 16/20 
Qualité/Prix : 17/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

samedi, 02 janvier 2016 10:43

Xavian Perla : le test

Évaluer cet élément
(14 Votes)

 "Le Naturel dans toute chose est bon."

Telle pourrait être la devise des nouvelles créations de Xavian, les enceintes de bibliothèque Perla. Ces enceintes de petit format, à peine plus hautes qu'un format A4 et légèrement moins larges que celui-ci, appartiennent à la famille Natura du fabricant tchèque. Dans un très proche avenir cette gamme se développera autour d'autres modèles, bibliothèques et colonnes, dans ce même type de réalisation, haut de gamme au tarif accessible pour tous les mélomanes audiophiles.

Avec la conception de la Perla, Xavian s'est astreint à l'impossible. Utilisant des matériaux nobles et naturels comme le noyer italien, Roberto Barletta, a exigé de ses équipes une enceinte à l'écoute très naturelle et vivante.

Les objectifs ont'ils été atteints ? 

  

lien boutique : XAVIAN PERLA


FABRICATION :

Perla opus51 1Le système "mosaïque" servant à la fabrication du coffret des enceintes Perla permet d'obtenir grâce aux lames collées de Noyer italien, une qualité de fabrication jamais constatée dans cette gamme tarifaire ; rigide et beau.

Les deux haut-parleurs équipant ces petites enceintes bibliothèques sont fabriqués selon un cahier des charges très stricte fourni par Xavian ; papier et soie.

Les borniers arriéres, en simple montage, sont de conception Xavian et permettent de positionner ces enceintes contre un mur arrière. 

L'évent avant fait des ces enceintes de vraies enceintes de bibliothèque, vous pourrez, si vous le désirez, les poser simplement sur une étagère ou entre deux livres au sein d'une bibliothèque.

 

Caractéristiques principales 
 
  • xavian perla 01haut parleur grave/medium : 150 mm sous cahier des charges Xavian
  • haut parleur aigu : 26 mm sous cahier des charges Xavian
  • Systeme : bass-reflex, évent accordé sur la face avant
  • Chassis bois massif
  • bande passante : 55 to 20,000 Hz (+/- 3 dB dans l'axe)
  • Connexion : 1 paire pour bananes (signé Xavian)
  • Impedance : 8 ohms
  • fréquence de Crossover : 3000 Hz
  • Sensibilité ( 2,83V / 1m ) : 88 dB
  • Puissance recommandée : 30 – 120 W
  • Dimensions (HxLxP) : 315 x 190 x 236 mm
  • Poids : 7 kg pièce

Les écoutes ont toutes été réalisées dans une pièce d'environ 22 m² et d'une hauteur de plafond d'environ 4 mètres. Les enceintes ont été installées sur des pieds Rogoz spécialement conçus pour la gamme Natura de Xavian.

 

Musiques écoutées :

 

  1. CD - M. Moussorgsky - Une nuit sur le Mont Chauve (L. Maazel - Berliner Philharmoniker - DG 1959)
  2. CD - Ibrahim Maalouf - Douce (feat. O. Puccino) (Diagnostic - IBM3 2011)
  3. CD - R. Wagner - Tristan und Isolde - Liebstod (H. Behrens/L. Bernstein - Decca 1982)
  4. CD - Ruth Young - Time after Time (This is always - nagel heyer records 2005)
  5. CD - Popa Chubby - Rock on Blues Man (Big, Bad and Beautiful - dixiefrog 2015) 


Perla opus51 2

 IMAGE :

"Ton pouls ralentit, écoute
Glisse dans la douce transe"

En 2011, notre fierté nationale qu'est Ibrahim Maalouf, nous proposait un album très personnel inspiré par sa propre histoire. Sur Douce, où nous entendons la voix un peu spéciale de Oxmo Puccino, les Xavian Perla réalisent l'exploit de nous "expédier" dans la "douce transe" grâce à une rare reproduction holographique de la musique. L'auditeur est littéralement enveloppé par les instruments de l'ensemble Diaspora, le chanteur et le trompettiste sont là devant vous bien au centre, tout est stable rien ne bouge ce qui prouve le savoir-faire Xavian concernant la mise en phase des haut-parleurs (souvenirs d'enceintes françaises écoutées récemment qui proposaient une instabilité flagrante de la musique avec des rotations de phase incroyables à notre époque où les outils informatiques aident à ce respect de la phase).
 
 
 

 TIMBRES :

En 1959 un tout jeune chef d'orchestre américain, Lorin Maazel, invité par H. von Karajan, dirigeait et enregistrait avec le célébre orchestre berlinois, les Berliner Phlharmoniker. De ces séances d'enregistrement pour le label allemand Deutsche Grammophon nous avons retenu pour ce test la célébre ouverture de M. Moussorgsky "Une nuit sur le mont Chauve" ici dans l'orchestration de Rimsky Korsakov. 

Cette oeuvre pour grand orchestre n'est, lors de cette écoute, jamais réduite à quelques instruments. Les Xavian Perla malgré leurs modestes dimensions restituent sans peine l'énergie et la dynamique, bien sûr à hauteur domestique, de l'Orchestre Philharmonique de Berlin. Les vents, les bois et les cuivres nous délivrent une richesse et une étendue de timbres, de couleurs, rarement entendues lors d'auditions d'enceintes de ce budget et de ce format. Quel plaisir de se prendre au jeu et d'assister aux dialogues des musiciens ! Alors certes les contrebasses manquent peut être un peu d'assises mais leurs lignes restent toujours lisibles et elles ne sont jamais noyées dans la masse. Autre plaisir, malgré l'âge de cet enregistrement, 56 ans, l'écoute n'est jamais fatigante, le haut du spectre n'aggresse pas l'auditeur et nous pouvons déguster la direction nerveuse et précise du chef américain.
 
 
 

DYNAMIQUE :

A l'écoute des Perla sur Douce de I. Maalouf ce qui impressionne, c'est la qualité des attaques sur les diverses percussions. Les peaux réagissent instantanément aux moindre injonctions des doigts et paumes des musiciens, la dynamique ne semble jamais tassée. Ces petites enceintes répondent au quart de tour, la dégustation de la musique en devient un régal...

Passons à une musique plus "root", plus sauvage avec l'enregistrement live réalisé en 2015 par la guitariste Popa Chubby (ne traduisons pas son nom, svp). Les Xavian Perla étonnent et, de par leur vivacité et, de par leur capacité à reproduire un grave tendu et rapide même si il n'est pas abyssale. Là encore, nous sommes enchantés par le fait que ces enceintes ne soient à aucun moment aggressives car cet enregistrement sur d'autres "produits" (Davis, Triangle, Magnat...) doit vite devenir insupportable. Les différents "riffs" de Popa gardent leur colère interne intacte, la rage de ce Blues des bas-fonds New-Yorkais n'est pas estompée, les Perla nous permettent de la toucher, de la ressentir et de la vivre avec, il est vrai un certain confort d'écoute assez agréable.

 

RAPPORT QUALITE/PRIX :

La découverte de ces petites Xavian Perla nous a enthousiasmés. Il est formidable de constater qu'en 2015, il est possible d'écouter de la musique, toutes les musiques, au travers d'enceintes acoustiques (appelées baffles par certains) plus petites qu'une feuille en papier de format A4.

Attention tout de même aux électroniques, à l'amplificateur qui sera utilisé. Celui-çi doit être vif et neutre sans aucune matité. Pour en croire notre expérience, il sera préférable de les associer à un Yamaha A-S2100 qu'à un Marantz PM-14s1, l'idéal étant certainement, pour rester dans la gamme des amplificateurs à 2.000 euros le Leema Elements.

Comme toutes les enceintes compactes, les Xavian Perla réclament des supports de qualité. Nous avons demandé à Rogoz de nous concevoir un pied adapté. Ce qui fut fait et, le plus à l'écoute, par rapport à des pieds lambda (Atacama, Sonorous, De Conti et même Custom design) est indéniable.

Les Xavian Perla possédent à l'écoute un zest de la magie que nous avons ressentie lors du test des superbes enceintes Xavian Orféo, et c'est déjà beaucoup...


Les "Pros and Cons"  : 

+ la construction et les finitions,
+ la qualité des timbres,
+ la scéne sonore holographique,
-  faire attention aux choix des électroniques et des câbles.
-  utilisation obligatoire d'un bon support.
 
 
     
 Le Système d'écoute :

 

Amplificateurs : Fonel Emotion AB et Leema Tucana II
Sources : Yamaha CD S3000- Platine vinyle Soulines Elgar + étage phono Elements Leema
Enceintes : Xavian Perla
Câbles de modulation : BlackRhodium Sonata
Câbles HP : BlackRhodium Iris
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon SE


Les Notes  :
 
Fabrication : 16/20
Image : 15/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 14/20
Transparence : 14/20 
Qualité/Prix : 17/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

samedi, 28 novembre 2015 08:08

Xavian Perla : lu dans la presse

Évaluer cet élément
(11 Votes)

L'enceinte bibliothèque Xavian Perla vient d'obtenir les honneurs de la presse Hi-Fi française. Le magazine Haute-Fidélité dans son daté décembre/janvier 2015 affirme :

"Belle surprise, dans tous les sens du terme, que ces Xavian Perla qui rappellent une fois de plus qu'une compacte bien pensée vaut souvent mieux qu'une grosse enceinte plus spectaculaire mais moins fidèle. Des prestations sonores très enviables et une fabrication très noble font de la Perla une enceinte de mélomane esthéte. Xavian, un construsteur à suivre." (Dominique Mafrand)

 

lien boutique internet : XAVIAN PERLA

mercredi, 07 octobre 2015 10:59

Xavian Orfeo : le test

Évaluer cet élément
(25 Votes)

Depuis, mantenant plus de deux ans, nous écoutons et apprécions les enceintes du construteur italo-tchèque Xavian. Sa gamme d'enceintes XN Series, aux superbes finitions, à la musicalité chaleureuse plaît aux mélomanes de tout bord. Notre surprise fut grande lorsque nous écoutâmes pour la première fois les toutes nouvelles Orféo. 

Ces magnifiques enceintes compactes Xavian Orféo sont l'aboutissement d'un travail de 25 années de recherches, de tests, d'essais dans l'univers de l'audio Haut de Gamme. L'objectif affiché par Roberto Barletta, fondateur de la marque Xavian était de créer une enceinte aux performances exceptionnelles : musicalité, naturel, cohérence, dynamique, précision...

lien boutique : Xavian Orféo


FABRICATION :

xavian orfeoJusqu'à ce jour, les produits Xavian étaient façonnés autour des haut-parleurs conçus spécifiquement pour la marque par le fabricant scandinave ScanSpeak. Mais Roberto désirait encore un peu plus de performance et, pour atteindre ce but, il a créé sa propre fabrique de haut-parleurs, AudioBarletta, et utilise ces "drivers" haut de gamme, boomer et tweeter, dans cet aboutissement qu'est l'enceinte Xavian Orféo.

Le "Corpus" des enceintes compactes Xavian Orféo est réalisé, fait exceptionnel dans le monde de la Haute-Fidélité, en bois de Noyer Italien sélectionné avec grand soin par Roberto lui même. Avant d'être travaillé ce bois doit mûrir plus de trois semaines, ensuite d'habiles menuisiers au sein de l'usine Tchèque de Xavian façonne le magnifique châssis de l'Orféo.

Le filtre est constitué des meilleurs composants fabriqués par Mundorf . Ces "éléments" ont été choisi exclusivement pour leur très grande musicalité. Le filtre interne à l'enceinte fonctionne selon le processus "Fase Zéro" propre à Xavian, permettant une cohérence parfaite de la phase.

Caractéristiques principales 
 
  • haut parleur medium : 175 mm AudioBarletta
  • haut parleur aigu : 29 mm AudioBarletta
  • Systeme : bass-reflex, filtre Phase Zero, composants Mundorf
  • Chassis bois massif
  • bande passante : 33 to 30,000 Hz (+/- 3 dB dans l'axe)
  • Connexion : 1 paire pour bananes (signé Xavian)
  • Impedance : 8 ohms
  • fréquence de Crossover : 2250 Hz
  • Sensibilité ( 2,83V / 1m ) : 85 dB
  • Puissance recommandée : 50 – 300 W
  • Dimensions (HxLxP) : 380 x 236 x 282 mm
  • Poids : 17 kg pièce

Musiques écoutées :

 

  1. HD - The Bassface Swing Trio - Oh, Lady Be Good (Tribute to Cole Porter - Stockfish 2007)
  2. HD - Anton Bruckner - Symphonie n°7 (Budapest Festival Orchestra / Ivan Fischer - Channel Classics 2014)
  3. LP - McLaughlin, de Lucia, Di Meola - Mediterranean Sundance (Friday Night in San Francisco - Columbia 1981)
  4. CD - Igor Stravinsky - Le Sacre du Printemps (Eiji Oue - Minnesota Orchestra - Reference Recording 1996)
  5. HD - Franz Liszt - Sonate en si mineur (Le Piano de demain / Roger Muraro - La Dolce Volta 2015)

Ces beaux objets sonores que sont les Xavian Orféo "chantent" chez Opus 51 depuis plus d'un mois. Un mois d'écoutes intensives, près de 500 heures de fonctionnement. De jour en jour, elles se sont bonifiées et, pour ce test, nous décidâmes de les exploiter à 1000%. A cet effet, au diable l'avarice, nous les avons connectées aux, nous ne trouvons pas l'adjectif adéquat... aux puissants blocs stéréo, bridgés en mono Leema Hydra II, eux mêmes servis par le très musical préamplificateur/DAC Fonel Renaissance. Soit plus de 17.500 euros d'électronique pour alimenter des enceintes à environ 6.000 euros la paire. Une folie ?

Les écoutes ont toutes été réalisées dans une pièce d'environ 30 m² et d'une hauteur de plafond d'environ 4 mètres. 

 

 IMAGE :

Nous sommes en présence d'enceintes compactes d'un volume moyen de 24 litres, alors évacuons rapidement le problème des graves car nous vous sentons venir... Dans notre auditorium, lors des nombreuses heures passées en compagnie des Orféo, jamais nous n'avons ressenti de manque dans ce secteur de la bande passante. Certes le 20 Hz, ici est très, très estompé mais cela est vrai pour 99,99% des enceintes du marché. Nous préférons, de loin un beau 60 Hz précis, rapide, délicat qu'un 30 Hz bourdonnant et jouant toujours "la même note".
 
Les enregistrements audio élaborés par le label allemand StockFish sont dans leur très grande majorité de belle qualité. La relecture du standard de Cole Porter "Oh! Lady Be Good" par le Trio Bassface Swing est musicalement intéressante et passionnante au niveau technique. Les instruments nous sont offerts avec richesse et vérité, chacun à leur place et le tout dans un espace sonore bien déterminé. Les musicien s'adressent à nous, auditeurs et jouent pour notre plus grande joie.
 
Anton Bruckner, est l'autre grand symphoniste autrichien de la fin du XIXéme siècle. Influencé par l'oeuvre de R. Wagner, son leg se compose de dix symphonies et de quelques oeuvres religieuses et chorales. L'interprétation et l'enregistrement qu'en propose Ivan Fischer et son orchestre de Budapest est en tout point magnifique. Le grand orchestre symphonique se pose, s'installe dans le salon d'écoute, les cordes sur la gauche, les trompettes au fond légérement à droite, tous les pupitres trouvent leur place avec précision. l'image est stable et restera stable du triple pianissimo au triple fortissimo ; très beau travail de mise en phase des haut-parleurs, bravo monsieur Barletta. Les deux enceintes se font très discrètes et disparaissent lors de ces séances de plaisir musical, seuls les musiciens restent en notre présence.

 

 TIMBRES :

Igor Stravinsky, en 1913 quand il composait son oeuvre "Le Sacre du Printemps", savait-il qu'il marquerait de son empreinte indélébile l'histoire de la Musique ? "Le Sacre" est l'une des oeuvres musicales les plus importantes du XXéme siècle. L'enregistrement que nous en donne Reference Recording est exceptionel, peut être l'un des enregistrements d'orchestre symphonique les plus aboutis. La plage dynamique est ici très étendue, l'image sonore est d'une profondeur rarement connue et les timbres sont subtilement rendus. L'introduction de l'oeuvre, où les multiples instruments de la famille des bois interviennent en solo et à l'unisson est de toute beauté, chaque instrument est bien différencié, nous dégustons avec un délice extrême toutes ses couleurs savamment orchestrées par Stravinsky. Les enceintes Xavian Orféo nous délectent d'un ravissement de tout instant, nos oreilles sont aux aguets et se surprennent à des timbres et des harmonies que trop rarement restitués dans le monde de la Haute Fidélité.


Xavian Orfeo Opus
 

DYNAMIQUE :

Friday Night in San Francisco est un album des trois virtuoses de la guitare que sont Paco de LucíaJohn McLaughlin et d'Al Di Meola. Il a été édité en 1981, et fut enregistré lors d'un concert au Théâtre Warfield de San Francisco, le 5 décembre 1980. Ce jour là et les musiciens, et les techniciens étaient touchés par la Grâce. Sur la plage écoutée, seuls de Lucia (canal gauche) et Di Meola (canal droit) interviennent, les attaques sur les cordes des guitares sont saisissantes de vérité, de réalisme, la vitesse des musiciens/techniciens est rendue avec une très grande maîtrise par les Xavian Orféo qui jamais ne trainent, et permettent une écoute "live" vive et véridique. Nous avons l'impression d'écouter un haut parleur large bande très haut de gamme ou, plutôt, une enceinte électrostatique possédant une bande passante sans limite. Les moindres détails, les plus subtiles variations dynamiques sont transmises avec facilité et fluidité. Cela représente, certainement, une des plus belles écoutes que nous ayons jamais faites de cet album magistral, il est vraiment dommage que sa transcription numérique sur CD ou en HiRes soit si lamentable... Mais ceçi est une autre histoire !

Le grand piano de concert est certainement l'instrument de musique acoustique qui posséde la plage dynamique la plus large. Franz Liszt dans sa pièce maitresse qu'est sa sonate en si en exploita toute l'étendue et l'interprétation de Roger Muraro nous rend cette puissance presque sans limite.
Sur ce type d'enregistrement, les Xavian Orféo nous ont bluffées. 95% des enceintes compactes, nonobstant leurs tarifs, que nous avons écoutées dans notre longue vie de mélomane finissent par "tasser" la dynamique d'une belle prise de son, certaines le fond avec bonheur d'autres se "ramassent" lamentablement... Nous ne citerons aucun nom... Ici nous avons pu écouter à un niveau sonore réellement indécent avec des pics à plus de 100 dB sans ressentir aucune compression dynamique, aucune distorsion sonore. Un bonheur pour mélomane fou !

 

RAPPORT QUALITE/PRIX :

orfeo opus51

Intrinsèquement 6.000 euros pour une paire d'enceintes compactes c'est beaucoup d'argent mais... 6.000 euros pour une paire d'enceintes proposant autant de qualité sonore c'est rare, très rare dans le monde de la Haute Fidélité Haut de Gamme qui ces dernières années est devenu un peu fou en proposant des produits sans prix avec des qualités sonores indignes. Mais ceci est un autre débat.

Avec les Orféo, le constructeur Tchèque Xavian continue à nous surprendre et propose des produits de plus en plus neutres et agréables à vivre.  Roberto a gagné son pari haut la main, les Orféo appartiennent à la famille très restreinte des enceintes compactes Haut de Gamme réellement musicales et elles sont les moins onéreuses de cette famille malgré une construction tout à fait exceptionnelle.

Les Orféo sont un gros coup de coeur !

Mais attention pour en profiter pleinement elles devront être associées à des électroniques de grande qualité et disposant de ressources en courant importantes. N'ayez pas peur de faire comme nous et de les "driver" avec des blocs de puissance Haut de Gamme, elles ne s'en porteront que mieux. 


Les "Pros and Cons"  : 

+ la construction en bois massif, magiques,
+ l'image sonore stable et réellement tridimensionnelle,
+ la qualité et la véracité des timbres reproduits, 
+ la capacité à retranscrire de grands écarts dynamiques,
+ la possibilité d'encaisser de forts niveaux sonores,
- la seule finition bois pour ceux détestant le bois
 
     
 Le Système d'écoute :

Pré-Amplificateur : Fonel Renaissance
Amplificateurs : 2 blocs de puissance Leema Hydra II bridgés
Sources : Fonel Renaissance
Enceintes : Xavian Orféo
Câbles de modulation : Studio Connections Platinum 
Câbles HP : Studio Connections Reference +
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon SE


Les Notes  :
 
Fabrication : 18/20
Image : 16/20
Timbres : 18/20
Dynamique : 17/20
Transparence : 17/20 
Qualité/Prix : 18/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

jeudi, 07 mai 2015 10:39

Xavian Neox2 : lu dans la presse

Évaluer cet élément
(8 Votes)

L'enceinte colonne Xavian Neox 2 vient d'obtenir les honneurs de la presse Hi-Fi française. Le magazine Haute-Fidélité dans son numéro du mois de mai 2015 (à lire ici) affirme :

"Après la bonne surprise des compactes Xavian testées dans notre numéro 202, c’est la confirmation du talent de ce constructeur tchèque que nous ont révélé les colonnes NeoX2. Dans cette tranche de prix et de produits, elles chamboulent l’ordre établi. Nous vous recommandons vivement de les écouter" (Dominique Mafrand)

Lien Boutique : Xavian Neox 2

 

mercredi, 08 octobre 2014 11:45

Xavian XN125 Junior : le test

Évaluer cet élément
(9 Votes)

Le magazine haute Fidélité daté octobre 2014 n° 202 teste les enceintes Xavian XN125. L'article est élogieux même si les notes finales ne reflètent pas totalement le bonheur d'écoute du journaliste :

"La marque Xavian fait une première entrée sur notre territoire, entrée discrète par les dimensions réduites de la compacte 125 Junior, mais entrée remarquée par le bouquet subjectif que distille cette coquette acoustique. Au final, une belle fabrication à l'italienne et des haut-parleurs de qualité pour une restitution qui ne manque pas de charmes. Bienvenue à Xavian !"

Plus à lire au sein de magazine...

dimanche, 30 mars 2014 17:43

Xavian XN125 Junior : le test

Évaluer cet élément
(11 Votes)

"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)


Xavian XN125 Junior se présente comme une enceinte bibliothèque de taille et volume modeste (285 x 180 x 275 mm). Elle est équipée de deux haut-parleurs de marque Scan-Speak, un basses/madium de 15 cm conçu en collaboration avec la société Xavian et un tweeter "Ring Radiator" qui combine les avantages des technologies à dôme et "planar". Leur finition en vrai placage bois est exemplaire. Ces enceintes sont fabriquées à la main en République Tchèque

Spécifications techniques :

Systeme 2 voies accordée en bass-reflex
Cabinet : 22 mm MDF fait main doublé d'une absorption bitume
Bande passante (-3 dB dans l'axe) : 49 - 30000 Hz
Connecteurs : 1 paire acceptant câbles nus, fourches et bananes exclusivité XAVIAN
Impédance nominale : 4 ohms
Fréquence de crossover (entre les deux hp) : 2600 Hz
Sensibilité ( 2V / 1m) : 86 dB
Puissance d'amplification recommandée : 30 - 120 W
Poids : 8 kg


Musiques écoutées :

  1. CD - Rock Candy Funk Party - Octopus-e (Takes New Yorkl - Provogue 2014)
  2. CD - John DeFrancesco - House Of the Rising Sun (Jazz goes Pop - HighNote 2008)
  3. HD - Conspirare - Motherless Child (Sing Freedom African American Spirituals - HM 2012)
  4. CD - Gov't Mule - Captured (Shout! - Provogue Records 2013)
Quel son ! Rock Candy Funk Party est un super groupe composé de musiciens rock, jazz d'exception (pour en savoir plus un petit clic ici). Le son que nous retransmet les petites bibliothèques Xavian XN 125 Junior fixées à leurs pieds Xavian est ahurissant de puissance, de fermeté et de détails. une révélation ! Certes l'infra-basse est absente mais le reste de la bande passante de 70 Hz à 20.000 Hz est bien présent sans aucune boursouflure, avec une très belle linéarité. Sur cet enregistrement "live" la scène sonore reconstruite (?) par l'ingénieur son est profonde et large, les instruments respirent et nous suivons ce concert exceptionnel avec un grand bonheur.

Tout autre registre qu'est l'interprétation des "Portes du Pénitencier" par l'organiste (électrique) jazz John DeFrancesco. Les points importants à remarquer dans cet enregistrement, ce sont les attaques des notes par l'orgue électrique qui contrairement à son grand frère acoustique (?) impose des transitoires difficiles à reproduire pour des enceintes médiocres, elles doivent être riches en harmoniques et franches sans bavure, les Xavian XN 125 Junior excellent à cet exercice. Elles sont rapides, enjouées et riches en matière.

Le choeur américain Conspirare est parmi ce qui se fait de mieux aujourd'hui, leur interprétation du Spiritual Motherless Child est de toute "beautée". Les Xavian XN125 Junior rendent justice à la dynamique du choeur du tripe piano de l'introduction aux triple forte de la soliste. La qualité des voix nous est retransmis avec beaucoup de réalisme. Ici nous ne distinguons aucun tassement de la dynamique, seul l'infra basse est en retrait, en ajoutant le caisson Xavian New Basso, la différence à l'écoute est flagrante surtout quant au niveau de la scène sonore qui gagne énormément en profondeur et en largeur, les murs du salon d'écoute disparaissent.


Au vu de leur tarif, nous ne voyons pas ce que nous pouvons demander de plus au Xavian XN125 Junior, à notre connaissance et en toute objectivité leurs seules concurrentes que nous leur connaissons sont les Aurelia Magenta qui proposent une écoute plus analytique mais moins distinguée.

Si vous recherchez de très bonnes enceintes bibliothèques alors vous devez écouter les Xavian ! 

 
 


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Onix A65
Sources : Onix cd15a
Enceintes : Xavian XN125 Junior
Câbles de modulation : Studio ConnectionsMonitor RCA
Câble Numérique : Studio Connections Monitor
Câbles HP : Studio Connection Monitor
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
 

Les Notes :

Fabrication : 17/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 18/20
mardi, 27 août 2013 11:43

Xavian Delizia : le test

Évaluer cet élément
(32 Votes)
Les Xavian Delizia (En vente ici), dernières créations de Roberto Barletta, sont, après 200 heures de rodage, en test. Leur simplicité n'a rien a envier à leur grande musicalité. Pour un budget de 850 euros la paire, le mélomane est gâté. Certainement l'enceinte colonne la plus intéressante à écouter, à déguster dans cette gamme de prix.

Ici, elles sont accompagnées des électronique Rega Brio-R et lecteur de CD Apollo-R, du nouveau DAC NAD D1050 et des câbles BlackRhodium Twist et Prélude.

Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex
     - Colonne : 2 voies (1 x 23 mm (dôme soie de marque Xavian) et 2 x 132 mm (papier traité de marque Xavian))
     - Sensibilité : 87 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 50-20000 Hz 
     - Impedance : 4 ohms
     - Fréquence Crossover : 3.000 Hz
     - Dimensions (mm) : 900 x 160 x 200
     - Poids : 12 kg pièce

Ecoute :

Musiques écoutées :

  1. Daft Punk - Give Life Back to Music (Acces Random Memory - Columbia Records 2013)
  2. Anne Bisson : With a Little Help from My Friendsonight (Portraits & Perfums - 2011)
  3. Liszt - Les Jeux d'eau à la Villa D'Este (Alfred Brendel - Philips 1987)
  4. Louis Amstrong : Sometimes i feel like a mothereless child (The Good Book - MCPS 1958-2009)

L'écoute du titre de Daft Punk est de suite impressionnant sur Xavian Delizia. La musique prend possession du salon, elle nous enveloppe et l'écoute en devient réellement jouissive et festive. Les guitares de Nile Rodgers sont précises et rapides, la ligne de basse est retranscrite sans bavure, la voix trafiquée, et c'est le moins que nous puissions dire, est bien métallique, artificielle et chantante. Rien à dire, pour un tel investissement la maîtrise de la musique par ce système Haute Fidélité, ici écouté, est impressionnante.

Poursuivons, ces écoutes, avec la reprise d'un titre phare des Beatles par Anne Bisson, l'une des plus belles reprises que nous connaissons, caustique et ironique. La voix, les cordes, la guitare, la pseudo-harpe, tout est reproduit avec une grande fidélité dans les timbres, les instruments chantent vrais. La scène sonore, fabriquée en studio nous semble t'il, est large et profonde. Un régal !

Rien que pour le plaisir, dégustons en cette belle matinée de fin d'été, certainement l'oeuvre pour piano que nous préférons, Les Jeux d'eau à la Villa D'Este de F. Liszt. Le piano jubile au milieu des fontaines romaines, le thème arrive, d'un romantisme exacerbé, la main droite continue d'égrener les gouttes d'eau et sur les Delizia cela est superbe. Seul petit reproche, la main gauche (les graves) du piano auraient pu être un peu plus profonds, un peu plus denses, mais gardons à l'esprit que nous écoutons des enceintes à moins de 1.000 euros la paire... Le résultat sonore est incroyable !

L'écoute du Gospel interprété par Louis Armstrong nous permet de tester, sur la trompette, la fidélité de timbre de ces enceintes. Ici aucun reproche à formuler, la trompette du grand jazzman appartient bien à la famille des Cuivres (comprenne qui voudra Complice).

Pour conclure, nous pouvons affirmer que nous n'avons jamais entendu de telles qualités dans une enceinte colonne dont le prix est inférieur à 1.000 euros la paire. Vous désirez écouter de la musique dans de très bonnes conditions, accompagnées d'un amplificateur musical (Rega Brio-R, Marantz 6005...) les Xavian Delizia seront le délice suprême !


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Rega Brio-R
Sources : Rega Apollo-R, NAD dac D1050
Enceintes : Xavian Delizia
Câbles de modulation  : Black Rhodium Prelude
Câbles HP  : Black Rhodium Twist
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek


Notes  :

Fabrication : 12/20
Image : 13/20
Timbres : 13/20
Dynamique : 12/20
Transparence : 12/20 
Qualité/Prix : 19/20

mercredi, 12 juin 2013 11:16

Xavian Bonbonus : le test

Évaluer cet élément
(16 Votes)
"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)

La Xavian Bonbonus se présente comme une bibliothèque de petite taille  (273 x 160 x 200 mm). Sa finition bois exemplaire permet à Xavian de la proposer en 8 teintes différentes afin de la marier parfaitement à votre intéreiur. Elle est équipée de deux haut-parleurs, un basses/madium de 13 cm et un tweeter soie de 25 mm. Ces enceintes sont fabriquées à la main, par des artisans, en République Tchèque.


Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex, évents en façade
     - Bibliothèque : 2 voies
     - Sensibilité : 87 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 59-30.000 Hz 
     - Impedance : 8 om
     - Fréquence Crossover : 3000 Hz
     - Dimensions (mm) : 273 x 160 x 200 mm
     - Poids : 6 kg pièce


Musiques écoutées :
  1. Oscar Peterson Trio - You look good to me (We Get Request - Verve 1964)
  2. Pink Floyd - Another Brick in the Wall (The Wall - EMI 1979)
  3. Händel - Comfort Ye (Le Messie - Archiv produktion 1988)
  4. Dire Straits - Private Investigation (Alchemy - Warner Bros - 1983)
  5. Chantal Chamberland - Fever (This Our Time - EvoSound 2002)
  6. Daft Punk - Give Life Back to Music (Acces Random Memory - Columbia Records 2013)

Etonnantes ces bibliothèques !

L'écoute de ces superbes petites boîtes made in "Czech Republic" est très éloignée de ce que propose habituellement ce type d'enceinte à moins de 500 euros ttc la paire. Pas de bruit de caisse, des timbres fidèles, une finition exemplaire, un plaisir enjoué mais maîtrisé de retranscrire toutes les musiques. A ce jour, dans cette gamme de prix, les nouvelles Cabasse MT31 étaient nos références suivies de près par les Boston A26... Mais maintenant il n'y a plus besoin de photo finish pour départager les concurrents, les Bonbonus possèdent quelques longueurs d'avance.

Le premier mouvement de la troisième symphonie de G. Mahler est un vrai défi pour ce type d'enceintes dans cette gamme de prix... Habituellement il nous est pratiquement impossible, sous peine de déguster une purée très épaisse, d'écouter de la musique symphonique ou de l'opéra avec un tel matériel. Ici les Xavian Bonbonus, nous épatent. Nous avons pu écouter sans déplaisir tout le premier mouvement de ce chef d'oeuvre. Certes l'infra-grave était absent mais rien de réellement rédhibitoire. L'orchestre n'est pas simplifié, il reste riche d'informations, de couleurs, de dynamqiue, l'écoute s'effectue sans déplaisir.
 
Ce Pink Floyd n'est pas ma tasse de thé, je trouve la production de cet album un peu lourde, un peu surproduite ce qui enléve trop d'immédiateté, trop de vie... Là les Xavian ne trichent pas, l'hélicoptère ne fera pas trembler vos murs mais la guitare de Gilmour reste de toute beauté.

Xavian BonbonusCertes à  l'écoute de la merveille du Oscar Peterson Trio, la contrebasse manque un peu d'ampleur mais le piano n'est, quant à lui, jamais dur, jamais agressif. Merci Xavian, c'est un bel exploit car fréquemment, sur ce type d'enceinte, la main droite d'Oscar P. se transforme rapidement en calvaire.

Passons rapidement dans le dur avec l'écoute du dernier Daft Punk. Je me dois d'être franc, cette musique n'est pas mon idéal mais ici j'ai un vrai coup de coeur pour la production et les guitares de Niles Rodgers (Chic, Luther Vandross, Diana Ross, David Bowie, Madonna...). La reproduction manque un peu d'assise sonore et un peu d'ampleur, mais c'est la première fois que j'écoute ce titre sur un tel système, en effet je l'avais découvert sur les Xavian Virtuosa et le Rega Osiris ; un autre monde. Malgré ces défauts, les guitares restent vives et présentent, l'oreille goûte avec un réel plaisir au son Nile Rodgers.

Les Xavian Bonbonus sont de belles et bonnes enceintes bibliothèques précises et musicales. A aucun moment elles n'essaient de se faire plus imposantes que ce qu'elles sont mais en contre partie elles restent toujours extrêmement musicales et passionnantes. Seul bémol à prendre en compte lors de votre achat concerne le volume sonore qu'elles sont aptes à développer, ne vous attendez pas à sonoriser la cathédrale de Reims, elles chantent à merveille dans des volumes de salle inférieurs à 15 m².
 
Le Système d'écoute :

Amplificateur :
Trigon Energy, Marantz PM6004, mini chaine Denon Piccolo
Sources : T+A MP1250
EnceintesXavian Bonbonus
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Câbles HP  : Black Rhodium Samba
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius 

Notes  :

Fabrication : 13/20
Image : 13/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 13/20 
Qualité/Prix : 17/20
mardi, 16 avril 2013 11:29

Xavian XN Piccola : le test

Évaluer cet élément
(15 Votes)
"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)


Xavian XN PiccolaLa Xavian XN Piccola se présente comme une colonne de taille modeste (900 x 196 x 320 mm). Elle est équipée de deux haut-parleurs de marque Scan-Speak, un basses/madium de 18 cm conçu en collaboration avec la société Xavian et un tweeter "Ring Radiator" qui combine les avantages des technologies à dôme et "planar". Leur finition en vrai placage bois est exemplaire. Ces enceintes sont fabriquées à la main, par des artisans, en République Tchèque.



Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex
     - Colonne : 2 voies
     - Sensibilité : 85 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 44-30.000 Hz 
     - Impedance : 8 om
     - Fréquence Crossover : 2600 Hz
     - Dimensions (mm) : 900 x 196 x 320 mm
     - Poids : 22 kg pièce


Musiques écoutées :
  1. Oscar Peterson Trio - You look good to me (We Get Request - Verve 1964)
  2. Pink Floyd - Another Brick in the Wall (The Wall - EMI 1979)
  3. Händel - Comfort Ye (Le Messie - Archiv produktion 1988)
  4. Dire Straits - Private Investigation (Alchemy - Warner Bros - 1983)
  5. Chantal Chamberland - Fever (This Our Time - EvoSound 2002)
  6. Mahler - Symphonie n°3 (B. Haitink - Chicago Symphony Orchestra - Live CSO 2007)

Commençons par une bonne nouvelle, avec ces enceintes la trompette de Louis Armstrong est bien un instrument appartenant à la famille des cuivres, point de plastique ici. Voilà ce n'était qu'un aparté pour les fidèles lecteurs de ce blog !
La philosophie de la marque Xavian se ressent dès les premières minutes d'audition, ici tout est mis en oeuvre pour le plus grand plaisir du mélomane. Quelque soit les musiques écoutées, les enceintes vous "caressent" dans le sens du poil et, ma foi, cette sensation est plutôt très agréable, même sur le long terme. 

Le premier mouvement de la troisième symphonie de G. Mahler est un vrai défi pour les enceintes dans cette gamme de prix... Avec les Xavian XN Piccola, nous avons l'impression d'être en présence de matériel beaucoup plus haut de gamme quant à la qualité des timbres et à la reconstruction de la scène sonore. Cette petite colonne à tout d'une Grande. Les graves sont bien maîtrisés même si, naturellement, le 20 Hz est absent ce qui, dans une pièce de 25 m², n'apporte que des avantages. L'orchestre fourmille de mille détails, l'oreille reste en éveil et l'écoute se déroule avec grand plaisir. Comment couper en son milieu une telle oeuvre ?
 
De droite à gauche, un hélicoptère traverse le salon, Pink Floyd construit son mur. Tout est magique, un petit peu trop peut être. La production de ce "remaster" est rendu avec toute sa beauté seul manque un brin de sauvagerie...

L'embonpoint voulu de la contrebasse, la subtilité des balais sur la caisse claire, la sensualité de la voix de Chantal, tout ici nous mène au paradis de l'audiophile heureux. Les Xavian XN Piccola aident à cette volupté, comment ne pas goutter avec passion ce doux bonbon ?

De même l'écoute du superbe trio de Oscar Peterson permet de découvrirr les couleurs somptueuses de la contrebasse et du piano qui chantent avec légèreté mais fermeté dans notre auditorium. Un grand moment de musique.

Dans leur gamme de prix les Xavian XN Piccola sont parmi les toutes meilleures enceintes que nous avons écoutées. Pour s'exprimer, elles demandent un amplificateur assez énergique (minimum 70 watts par canal sous 8 ohms) et des câbles d'une grande neutralité. Bien accompagnées elles pourront vous transporter loin au centre de l'univers musique.

 
Le Système d'écoute :

Amplificateur : 
Roksan Kandy II, Marantz PM15s2 Limited
Sources : T+A MP1250
Enceintes : Xavian XN Piccola
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius 

Notes  :

Fabrication : 16/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 13/20 
Qualité/Prix : 16/20