lundi, 09 mai 2016 09:49

Munich 2016 : Un Bilan

Évaluer cet élément
(14 Votes)
Highend Munich 2016

Arrêtez-les, ils sont devenus fous !

Deux longues journées au sein du monde de la Haute-Fidélité... Deux jours à écouter, voir, analyser, comprendre... Dix-huit heures de plaisir, de contemplation, de colère, de rage... Tel pourrait être notre bilan de ce 35éme HighEnd (salon Haute-Fidélité) munichois.

Les systèmes Hi-Fi exposés par les fabricants, souvent mis en oeuvre avec soin, affichent des tarifs de plus en plus élevés pour des résultats d'écoute trop souvent décevant. Pourquoi la très grande majorité de ces compositions Très Haut de Gamme, toutes présentent des budgets de plus de 200.000 euros, propose des auditions extrêment analytiques et si peu musicales ?  Les clients ne seraient-ils pas mélomanes ? Tout est fait pour l'esbrouffe, à qui possédera l'enceinte la plus imposante (les médailles des plus beaux échecs revenant à Gryphon, Burmester et Kharma).

Gryphon, société danoise, présentait avec grande fierté et beaucoup de fausse modestie, des enceintes semie-actives nommées Kodo, nous croyons, de plus de 1.000 kg. Après un speech du Boss, un peu trop long à notre goût, nous eûmes droits à quelques extraits musicaux, enfin parler de musique ici serait un mensonge, quelques tambours, une voix de femme, un peu de sons norvégiens et puis voilà... Le résultat un conglémérat de sons et de bruits sans aucune musicalité ! Dommage, par le passé, cette société nous avez habitués à de beaux moments musicaux mais à vouloir gagner trop d'argent, à vouloir développer des objets à des prix impossibles, cette société a perdu son âme.

Burmester, société allemande, propose depuis de nombreuses années des produits pour audiophiles fortunés. Cette année était à l'écoute, lors de ce salon, son Concept Audio C500 [Burmester], 500 pour 500 kilos par enceinte ! (là vous remarquerez que la tonne est devenue la norme de la Hi-Fi sans prix). Que dire de l'écoute ? Pas grand chose, c'est simple des sons, des bruits, des "tchiki boum" mais aucune musique. Cette enceinte est équipée de woofers rotatifs afin de proposer deux types d'écoute (?) ; une pour les mélomanes (sic) et une pour les non-mélomanes (comme si ces enceintes pouvait atterir chez des gens qui n'aiment pas la musique). Stupéfiant le marketing ! Cette deuxième écoute se veut "live" et propose une écoute "discothèque"... sur des enceintes passives à plusieurs centaines de milliers d'euro et "it's not a joke".

Kharma, firme néerlandaise, s'est positionnée depuis de nombreuses années sur la Haute-Fidélité de Luxe avec comme enceinte "flagship" l'Enigma Veyron EV-1 à plus de 1,3 millions d'euros... oui c'est possible ! Lors de ce salon était présenté le modèle Enigma Veyron EV-2, certainement un peu moins onéreux mais tout de même à quelques centaines de milliers d'euros. Nous sommes passés deux fois chez ce constructeur afin de confirmer notre très mauvaise impression. L'écoute était caricaturale, les aigüs dures et projettés, les graves manquaient de profondeur et le medium d'informations... Un désastre ! [Kharma]

Mais, n'ayez crainte nous n'allons pas ici détailler toutes nos écoutes, les souvenirs nous manquent et votre temps est précieux.

Intéressons-nous aux marques que vous pouvez découvrir à l'écoute chez Opus 51. Cela est une habitude Xavian n'exposait pas à Munich, Aurelia pour la première fois depuis trois années n'affichait aucune enceinte, Fonel Audio exposait quelques produits en statique dont le tout nouveau lecteur de CD/DAC Simplicité [Fonel Simplicite], Leema Acoustic proposait à l'écouter son Préampli DAC et un amplificateur Hydra [Leema Acoustics], Rega nous dévoilait ses nouvelles platines vinyles aux finitions bien plus qualitatives, les Planar 2 et Planar 3 [Rega], Marantz nous décevait avec ses nouvelles électroniques Haut de Gamme lecteur de CD/DAC SA-10 et amplificateur intégré PM-10, nous n'avons pas pu les écouter mais leurs finitions ressemblent à s'y méprendre au SA-11s3 et PM-11s3 [Marantz SA-10], Acoustic Signature introduisait sa toute nouvelle platine entrée de gamme Primus [Acoustic Signature Primus], une collection de bras pour platine vinyle impresionnante allant de 800 euros à 16.000 euros pièce [Acoustics Signature bras], une série de toutes nouvelles cellules MM et MC développées en partenariat avec la firme Ortofon [Acoustic Signature cellules] et une collection de meubles audio [Acoustics Signature mobilier], aucune nouveauté chez Scheu Analog mais à l'écoute la magnifique platine Laufwerk n°2 et le superbe bras Tacco MK II [Scheu Analog], Edwards Audio en statique exposait tous ses produits, les présents et les futurs dont la belle platine entrée de gamme Apprentice TT [Edwards Audio Apprentice TT] et l'amplificateur intégré IA-3 [Edwards Audio IA-3] tout deux disponibles dès le mois de septembre 2016.

 

Quelques découvertes...

L'honneur d'ouvrir cette rubrique revient au constructeur polonais Pylon qui présentait à l'écoute les enceintes de la gamme Diamond ; une surprise vous attend chez Opus 51 [Pylon Diamond 28]. Restons du côté de la Pologne avec l'écoute plaisante dees amplificateurs à tube, bon marché, de la société Feez Audio. Trois modèles étaient présentés dont un à l'écoute construit autour des célébres lampes KT88 [Feez audio].
Nous avons pris un grand plaisir à écouter durant de longues minutes les enceintes du fabricant allemand Stereokonzept, ces petites colonnes au prix d'environ 15.000 euros la paire équipées de haut-parleurs Scanspeak Revelator proposaient une écoute réellement musicale [Stereokonzept], souvenirs d'enceintes japonaises présentées en 2015.
Les entreprise Serbes s'invitent dans la Babel du monde de la Haute-Fidélité. Cette année les produits de la société Auris étaient en vedette de part une mise en situation toute à fait alléchante [Auris].
Abordons ici un ressenti, une impression, les façades en aluminium brossé, ou pas, disparaissent petit à petit pour laisser place à des électroniques aux châssis aux finitions plus "naturelles" ; bois, cuir et, cela n'est pas pour nous déplaire.
Autre belle écoute, naturelle, les enceintes américaines (non dédiées à la musique country comme le sont les JBL, accompagnées à ce salon des électroniques Mark Levinson [JBL-Levinson]) RyanSpeakers, des produits certainement onéreux mais que nous avons pris plaisir à découvrir [Ryan]. Jeremy, les jeunes oreilles de notre équipe, a particulièrement apprécié l'écoute du système Très Haut de Gamme Magico + Soulution ; précision, subtilité, image, fidélité [Magico]. Et pour finir cette rubrique les enceintes danoises Marten proposait une musique vivante et naturelle quoiqu'équipées du haut-parleur medium en céramique [Marten].
Sinon comme tous les ans, nous avons fait un petit arrêt dans l'auditorium tenu par les canadiens de Totem afin de déguster leur gamme Element, l'unique et seule gamme d'enceintes (4 modèles) intéressantes de ce constructeur. Comme l'année dernière les Element Fire étaient accompagnées des électroniques VTL et d'une ancienne source CD YBA, l'écoute était superbe ; vitalité, dynamisme, précision [Totem], des enceintes que nous aimerions découvrir plus longuement !

 

Quelques déceptions...

L'écoute des enceintes estoniennes Estelon Model YB [Estelon] à la finition et au design exceptionnel, distillent une écoute trop commune pour retenir l'attention. Monitor Audio se lance dans le Haut de Gamme avec les colonnes PL500II. Les anglais sortent grand vainqueur de la compétition de la pire écoute de salon 2016. L'audition de ces grandes colonnes s'est révélée être un calvaire, il est inimaginable qu'un constructeur d'une telle renommée puisse présenter ainsi ses nouveaux produits [Monitor Audio]. Pour la première fois, nous avions la chance de pouvoir écouter les magnifique enceintes du taïwanais Lawrence Audio, les Penguins [Lawrence Audio], malgré un choix musical de bon aloi, la déception fut certaine, il manquait à cette écoute un je-ne-sais-quoi pour l'installer dans les belles écoutes. Etait-ce du au fait que ces enceintes furent conçues par et pour des oreilles, une habitude d'écoute asiatique, le haut du spectre sonore devenant très rapidement fatigant. Elac, firme allemande, présentait pour la première fois ses enceintes Haut de Gamme, les Concentro [Elac], leur écoute est tout à fait stupéfiante avec un grave tendu, profond, rapide et imaginatif loin de la réalité, quant au reste du spectre sonore, c'est tranquille et serein, sans aucune vérité musicale ; un haut de gamme sorti de la tête d'un ingénieur et d'un designer évitant sérieusement tout concert de musiques non amplifiées... Autre marque allemande, aux produits admirables B&M proposait à l'écoute ses nouveaux modèles d'enceintes actives en remplacement de ceux que nous aimions tant. Patatra... les ingénieurs allemands n'ont pas su se renouveler et leurs enceintes sont devenus inintéressantes et très communes avec un haut du spectre sonore mis trop en avant et déséquilibrant l'écoute [B&M]. 
D'ailleurs ce dernier commentaire "un haut du spectre sonore mis trop en avant et déséquilibrant l'écoute" peut s'appliquer à 90% des systèmes audio très Haut de Gamme, systèmes plus audiophiles que musicaux. C'est triste pour les mélomanes. A croire que l'audiophile fortuné n'écoute que des sons, des détails et jamais de musique.

 

La Haute-Fidélité à la française.

Les entreprises françaises étaient venues en nombre présenter leurs créations lors de ce salon 2016, peut-être manque t'il sur le territoire français, un vrai beau salon Hi-Fi bien organisé qui se déroulerait dans un lieu accessible en banlieue parisienne, accessible aux parisiens mais surtout accessible aux provinciaux.
Cabasse, comme à son habitude proposaient des écoutes indignes de son statut... [Cabasse] Que fait le repreneur de la marque ? Athom présentait la même écoute que l'année dernière, la même écoute qu'il y a deux années, la même écoute qu'il y a trois années... [Athom] A quand un renouvellement de la marque ? Triangle, via son distributeur allemand était présent plus en statique qu'à l'écoute et ce fut un bien... Neodio introduisait ses deux nouvelles créations, lecteur de CD Origine et amplificateur intégré Origine accompagnées, malheureusement par de bien piêtres enceintes "à la papa" Pascal Louvet, c'est dommage nous aurions aimé écouter ses belles électroniques dans de meilleures condition [Neodio]. D'autres marques françaises étaient présentes, Apertura, Atoll, Trinnov, Helixir Audio dont nous espérons vous parler plus longuement d'ici quelques semaines [Helixir Audio] et Focal avec toute sa puissance de feu [Focal].

 

Nous sommes de retour depuis maintenant quatre jours. La réalité nous revient de plein fouet. Pour qui sont ces éléments Hi-Fi aussi chers ? Le monde de l'audio se tire t'il une balle ? Etrange ! Clients d'enceintes à plus de 500.000 euros où êtes-vous ? Clients de bandes Master à plus de 350 euros existez-vous [bande audio] ? 
Alors certes nous avons découvert quelques beaux produits qui méritent d'être présents sur le marché français. Certes nous avons assisté à quelques belles écoutes. Certes le nombre d'exposants était encore, cette année en augmentation (plus de 500). Certes nous prenons beaucoup de plaisir à musarder dans les Halls immenses de ce salon munichois. Mais le marché de l'audio en France et en Europe (premier marché mondial de la Haute-Fidélité) est loin d'être à l'image de cette débauche d'argent, ce luxe goulinant, sans saveur pour "barbares" lointains. A quoi jouent toutes ces entreprises gaspillant leurs savoirs, leurs énergies dans le dévelopement de produits destinés quelques élus sur la planète. Pourquoi ne pas dépenser autant d'énergie pour créer et commercialiser des produits de QUALITE accessibles au plus grand nombre comme le font les grands constructeurs internationnaux tels Marantz, Denon et Yamaha. Heureusement, sur cette planète en désordre quelques petits et moyens constructeurs résistent encore ; Leema, Fonel, Xavian pour ne citer que ceux que nous connaissons biens mais pour combien de temps encore ? 

Les propos et les avis énoncés dans ce article n'engagent que son auteur et en rien la société Opus 51.

Lu 1255 fois

Éléments similaires (par tag)

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Damien lundi, 09 mai 2016 11:59 Posté par Damien

    Bonjour Frédéric,
    Avez vous eu de jolies surprises? Des écoutes enthousiasmantes?

  • Lien vers le commentaire Frederic lundi, 09 mai 2016 13:01 Posté par Frederic

    Réponse dans la suite de l'article... Quoique !

  • Lien vers le commentaire YetiYeti mercredi, 11 mai 2016 09:32 Posté par YetiYeti

    Bonjour,
    Avez vous fait des écoutes de systèmes actif ? des écoutes au casque ?
    J'ai entendue que du bien des enceintes hifi de Genelec présentes à Munich.
    Aucune marque ne fait de systhéme musical ?

  • Lien vers le commentaire Frederic mercredi, 11 mai 2016 10:52 Posté par Frederic

    L'une des belles écoutes d'enceintes actives était les enceintes Grimm (mais rien à voir avec les qualités des Fonel La Grande). Les B&M étaient décevantes. Les petites Genelec après correction de salle étaient intéressantes mais d'un design difficile à vivre, Les grande Genelec beaucoup trop studio et pas assez musicales. Sinon les casques je n'y ai pas touché.

  • Lien vers le commentaire Marc PHILIP mercredi, 11 mai 2016 17:36 Posté par Marc PHILIP

    J'aime beaucoup votre conclusion, sur les prix stratosphériques en Hi-Fi qui rejoint aussi mon sentiment, ainsi que d'autres personnes au retour d'autres salon, notamment AXPONA.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion