mercredi, 01 novembre 2017 10:26

Opus 15 : notre écoute.

Évaluer cet élément
(6 Votes)
Opus 15 - Rega Brio - Xavian Jolly

Depuis quelques semaines nous avons au magasin deux produits qui ont atterri sans attirer notre attention. D’un côté la version 2017 du Rega Brio, la cinquième mouture de ce produit depuis que Opus 51 existe et de l’autre côté, une nouvelle enceinte colonne Xavian (encore une), la Jolly, une deux voies utilisant de nouveaux haut-parleurs AudioBarletta… En soit rien de bien excitant...

Cette semaine nous avons reçu la version 2017 du lecteur de CD Rega Apollo et devons roder une paire de colonne Q Acoustics 3050, récompensée de très nombreuses fois dans l'Univers de la Haute Fidélité mondiale alors, comme amplificateur, quoi de plus logique que d'utiliser le Rega Brio ? Après une centaine d'heure d'écoute, il s'avére que les Q Acoustics 3050 sont des enceintes qui proposent un rapport Qualité/Prix plus qu'intéressant (750 euros la paire) mais aux qualités musicales limitées qui ne nous permettent pas de profiter pleinement des nouvelles électroniques Rega.

Alors l'idée nous vient de remplacer les enceintes anglaises par des enceintes Pragoises certes rôdées mais peu écoutées, les Xavian Jolly. Après quelques écoutes de plages choisies dans notre "playlist-test", nous décidons sans aucune hésitation, d'en faire un système de Référence, l'Opus 15.

Système écouté : (lien boutique web)


Sources : Marantz HD-DAC1
Serveur audio : InnuOs Zen Mini XL
Amplificateur intégré : Rega Brio
Enceintes : Xavian Jolly
Câbles de modulation : Black Rhodium Sonata
Câble USB : Viard Audio Silver HD12
Câbles pour enceintes : Black Rhodium Samba
Cable secteur : Black Key
Barrette secteur : Isol-8

 

Le Choix des éléments :



DSC06355 opus15 


Rega Brio 2017 :

Depuis que nous avons pris la grande décision de nous consacrer à la Haute-Fidélité, nous côtoyons l’amplificateur Rega Brio. Moultes versions nous sont passées entre les mains, certaines étaient plus qu’intéressantes, d’autres étaient presque passables. Le cru 2017 fait parti du premier groupe.

Premier bon point, la firme anglaise s’est décidée à présenter des produits aux finitions correctes et au design un peu plus moderne. Nous avons le droit à une belle façade style « laque noire » courbée à ses extrémités. La connectique s’est également étoffée avec l’apparition d’une sortie casque par exemple.

Pour le son ,point primordial, nous apprécions sa « joie » de vivre, son dynamisme, son énergie communicative.

A moins de 900 euros ttc, cet amplificateur devient de suite une Référence !

DSC06360 opus15 

 

 Xavian Jolly :

Lorsque nous déballons les enceintes colonnes Xavian Jolly notre première impression est très positive. Les qualités de fabrication et de finition pour des produits à moins de 1500 euros la paire sont étonnantes. Le travail sur le bois est digne des plus beaux éloges. Encore bravo à l’équipe pragoise pour cette réalisation.

Au niveau technique, nous avons le droit à de nouveaux haut-parleurs fabriqués par la filiale de Xavian, la société italienne AudioBarletta, nous écouterons. Point encourageant, le haut-parleur de basses/medium est en papier, les timbres des instruments devraient être préservés. Autre étonnement quoique celui-ci soit moins surprenant car la pratique est de mise sur les dernières réalisations du fabricant, Xavian remplace l’évent de bass reflex par un radiateur passif. Ce savoir-faire est parfaitement maîtrisé.

 

DSC06358 opus15 

 

Les Musiques écoutées :

 
S Kent BOF Rag'n Bone Roger Waters
 Francis Cabrel  Catherine Russell  Monty Alexander  Lorin Maazel - Stravinsky

 Toutes ces musiques sont stockées en Haute Définition HiRes sur le disque dur interne de notre serveur audio InnuOs.

Qu’attendons-nous d’un système Haute-Fidélité à moins de 2,500 euros ?

  • le réalisme dans les timbres reproduits ; nous voulons différencier les différents types d’instruments et surtout croire en ce que nous entendons (violons, cuivres, percussions). Il est malheureusement très courant d’écouter des chaînes Hi-Fi qui sonnent faux. Des peaux de percussions qui résonnent comme des bouteilles d’eau d’Evian, des trompettes qui sonnent comme des jouets en plastique, des violons qui grincent, etc.
  • la reproduction d’une scène sonore plausible avec surtout un respect de la phase acoustique. Si nous écoutons un chanteur de variété, il doit se tenir entre les deux enceintes et éviter de voyager de l’une à l’autre. Son image sonore, si possible holographique, doit être stable dans l’espace qui lui est attribuée.
  • la possibilité d’écouter ce système Haute-Fidélité durant de nombreuses heures, dans la continuité sans ressentir la moindre fatigue, la moindre lassitude et même, si le volume sonore d’écoute est soutenu. Faîtes l’essai chez vous et vous comprendrez…

Le système Haute-Fidélité Opus 15, ici testé, répond à tous ces critères. Il est très agréable à vivre.

  • La chanteuse Stacey Kent sur la reprise de la chanson de Léo Ferré "Avec le temps" impose sa présence dans notre salon et l'écrin que l'orchestre construit autour d'elle englobe avec "sucrerie" notre espace d'écoute.
  • L'enregistrement de Francis Cabrel est parfait pour constater le respect de la phase acoustique, l'artiste est installé entre les deux enceintes et reste "stable" durant les 3 minutes de la chanson. Un très bon point pour les Xavian.
  • Goûtons à la véracité des timbres reproduits et pour cela rien de mieux que d'écouter un orchestre symphonique.  L'oiseau de Feu de Igor Stravinsky est un réel feux d'artifice orchestral, le système Opus 15 s'en sort avec les honneurs, les bois de l'orchestre sont réalistes, les cordes ont du soyeux et les cuivre de l'énergie et de la matière.
  • Sur les tambours de la musique du film les "Le secret des Poignards volants", nous devons reconnaitre q'un peu plus de dynamisme et surtout un peu plus de grave eut été agréable mais le système Opus 15 n'est pas ridicule et ce qu'il reproduit ici n'est pas une boullie sonore. Boullie que certains systèmes plus ambitieux délivrent sans honte (voir certaines "grosses" colonnes industrielles).
  • C'est avec plaisir que nous écoutons le trio du pianiste de jazz Monty Alexander, là tout est bien et, nous ne pensons plus à analyser le système écouté mais apprécions la musique. N'est-ce pas ce que nous recherchons finalement ? 

 

DSC06354 opus15

 

Conclusion :

Vous l'aurez peut être, certainement compris, nous avons pris du bon temps à l'écoute du système Haute-Fidélité Opus 15. Au sein d'un salon d'un volume petit/moyen (inférieur à 30 m²), vous passerez, nous vous le garantissons, de très nombreuses heures à écouter, à apprécier vos musiques préférées.

Accompagnée d'un DAC de qualité comme le Marantz HD-DAC1, cette chaîne Haute Fidélité, à son tarif, sera certainement sans concurrence quant aux vraies qualités musicales délivrées.

 

* Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 80 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 2,00 m., distance du fauteuil 2,50 m.. Les enceintes sont à environ 1,00 m. des murs arrières et à 1,25 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des supports lourds et stables Rogoz. Les électroniques sont installées sur un meuble Rogoz (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur).

Lu 490 fois
Plus dans cette catégorie : « Opus 58 : notre écoute.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion