dimanche, 28 août 2016 09:23

Leema Acoustics Tucana II : le test

Évaluer cet élément
(18 Votes)
Leema Acoustics Tucana II

Leema Acoustics est une société galloise qui conçoit, avec des méthodes artisanales, du matériel Haute-Fidélité au sein d'un environnement industriel. L'élément Tucana II représente, à ce jour, l'amplificateur intégré stéréo le plus haut de gamme de l'entreprise. Sa conception et sa réalisation n'ont rien à envier aux produits leader du marché : Yamaha A-S3000, Marantz PM-11s1, Accuphase E-260.
Par contre, sans rien dévoiler de ce test, sa musicalité, sa vivacité, son dynamisme, sa neutralité, en font un produit d'excception ! A vous de juger.

Lien boutique web : Leema Tucana II

 FABRICATION :

 DSC03440 tucana test

 

L'amplificateur Tucana II au niveau de sa fabrication n'emporte que des suffrages élogieux. Il s'articule au sein d'un châssis en aluminium d'épaisseur convaincante, comportant une façade sur laquelle s'incrémente avec évidence les contrôles les plus usités. Cela permet de l'utiliser facilement sans télécommande même si celle-ci présente une fabrication luxueuse. Sur chaque côté de cet électronique nous trouvons deux grands radiateurs qui facilitent, avec grande efficacité, l'évacuation de toute chaleur nuisible.

La face arrière du Tucana II cache un nombre de connectiques stupéfiant. Cet amplificateur répondra à tous vos besoins. Entrées et sorties symétriques (XLR), entrées et sorties a-symétriques (RCA), possibilité d'ajouter un bloc de puissance pour réaliser de la bi-amplification par exemple, possibilité d'intégrer cet amplificateur au sein d'en ensemble HomeCinéma Haut de Gamme, sortie (mini-jack) pour casque, entrée mini-jack en façade, borniers WBT (fourches et bananes) pour les sorties enceintes et bien-sûr connectiques "lips" pour les heureux possesseurs d'un ensemble Haute-Fidélité Leema.

Caractéristiques principales 
 
    DSC03442 tucana test
  • Puissance: 2 x 150 Watts sous 8 Ohms - 2 x 290 Watts sous 4 Ohms - 2 x 520 Watts sous 2 Ohms
  • THD: 0.004%
  • Bande Passante : 5 Hz - 100 kHz (+0/-3 dB)
  • Entrée symétrique (XLR) : 1
  • Entrées asymétriques (RCA) : 6 - Entrée Tape : 1
  • Entrées AV : 2
  • Sortie Tape : 1
  • Entrée MP3 : 1
  • Entrée Casque : 1
  • Sortie Pre-out : 1
  • Mute Bouton: Oui
  • Balance : (gauche/droite)
  • Protection thermique : oui
  • Poids : 18 kg

DSC03444 tucana test

Ecoutes réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 80 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 1,80 m., distance du fauteuil 2,50 m.. Les enceintes sont à environ 0,90 m. des murs arrières et à 1,40 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un superbe meuble Rogoz Audio.

 

Musiques écoutées :

 
Alison Balsom Quatuor Belcea Philippe Herreweghe Robin Ticciati
 Anna Netrebko  JL Murat  Manset  Cannonball Adderely

 Toutes ces musiques sont stockées en Haute Définition sur le disque dur interne de notre lecteur réseau INNUOS relié en USB à un DAC Leema grâce à un câble Leema de grande qualité.

 

Commençons ces écoutes par le dernier album paru de la star de la trompette outre manche, Alison Balsom. Son 11éme CD depuis 2002 présente un répertoire assez original. Attardons nous sur le premier mouvement de la sonatine du compositeur français contemporain Jean Françaix, pour en savoir plus rien de mieux que Wikipedia (Jean Français article Wikipedia).
La trompette se situe devant le piano, sa présence est "cuivrée", jamais dure, l'instrument sonne avec un grand réalisme, ses couleurs appartienenent à une large palette. Sa dynamique, certes loin de ce que nous obtenons "au réel", merci à Warner pour cette compression dynamique compréhensible pour la version vinyle ou CD mais injustifiable pour la version StudioMaster, n'engendre aucun tassement même à volume important. Le Leema Tucana II assure un travail de qualité et de précision tout à fait appréciable. 

Depuis quarante nous vivons avec les Cantates de J. S. Bach, il ne se passe une semaine sans que nous en apprécions une. Le choix est grand, 209 nous sont parvenues complètes. celle de ce jour, la BWV 44 date de 1724 et est écrite pour le dimanche de la Pentecôte. L'extrait qui nous intéresse est une aria de consolation "d'un caractère quasi dansant, débutant par une ritournelle presque joyeuse. La confiance en Dieu s'exprime au long de volutes jubilantes, de même que se manifeste la résolution du chrétien sur les appuis bien marqués de la basse continue. Mais l'évocation de l'orage qui gronde suscite un vif mouvement de l'ensemble instrumental, avec triolets de doubles croches - lesquels reparaissent un peu plus loin, cette fois pour traduire le soleil qui sourit aux chétiens." (G. Cantragrel). Allons-nous entendre cette descrition dans l'interprétation que nous offre Philippe Herreweghe et, le Leema Tucana sera t'il à la hauteur ?
Tout du long de cette aria l'amplificateur nous régale avec un hautbois fruité et rapide, la voix de la soprano monte très haut sans distorsion et surtout avec naturel et sans aucune dureté, l'orchestre s'installe avec réalisme au fond de notre salon, nous pouvons goûter sans entrave à la direction de Philippe Herreweghe ; du bien bel ouvrage !

Amoureux de musiques symphoniques, sautez sur l'enregistrement de la Symphonie Fantastique dirigées par Robin Ticciati à la tête de sa phalange, le Scottish Chamber Orchestra. Cette version est magistrale et Linn démontre ici un savoir-faire de premier ordre ; quelle dynamique, quelle scéne sonore, quelle précision et quelle justesse dans les timbres. Le Leema Tucana est à la fête, le spectacle est garndiose. Qu'il est agréable d'écouter de grands ensembles orchestraux avec un amplificateur qui ne rechigne jamais à l'effort. tout paraît simple et facile. Chaque famille d'instruments, chaque soliste, chaque éclairage est mis en valeur, les murs de notre salon disparaissent et laissent place à un grande salle de concert.

Il est des disques incontournables. "Somethin' Else" du saxophoniste Cannonball Adderley est de ceux là. Si vous ne le connaissez pas, il est temps de faire le saut. Faîtes l'acquisition de la version HiRes et profitez de l'immense talent de Miles Davis entre autre. La version proposée, ici, du célèbre théme de Cole Porter "Love for sale" est, comme disent les jeunes, "à tomber". La présentation, du thème si connu, par Miles Davis représente en musique un bond vers l'abîme sans aucune sécurité, le Maître jongle avec la justesse et nous émeut par un "feeling" d'une rare sensibilité.

Régulièrement, l'artiste auvergnat Jean-Louis Murat, commet un album, bien souvent dans l'indifférence médiatique générale. Le cru 2016 est plus qu'intéressant, les mélodies et les textes sont inspirés. Serait-ce le dernier album de l'artiste ? Lui l'affirme, nous nous le craignons, la France préfère Kendji à Murat, triste monde !
En toute sincérité sur ce type de musique, pop, rock, chanson française, nous n'avons guère de repère servant à "juger" un amplificateur. L'écoute est agréable, vivante, dynamique, la voix de Jean-Louis Murat ne semble pas dénaturée, la mise en place des instruments (travail de l'ingénieur du son) paraît rendu avec vérité; Et voilà c'est tout mais c'est déjà pas mal !

 DSC03447 tucana test

 RAPPORT QUALITE/PRIX :

 Qu'attendons-nous d'un bon amplificateur Haute-Fidélité ? Quelques critères nous semblent primordiaux :

- la rapidité,
- la dynamique,
- la neutralité,
- la fidélité dans la reproduction des timbres des instruments et voix,
- la capacité à "tenir" un grand nombre d'enceintes différentes.

D'autres critères peuvent intervenir mais ils sont plus subjectifs, comme par exemple la beauté des sons reproduits.

L'amplificatur intégré stéréo Leema Acoustics Tucana II répond manifestement à tous les critères jugés. Sa neutralité est exemplaire, son dynamisme jamais mis en défaut, sa capacité à tenir les enceintes n'est pas à mettre en doute, nous l'avons "marié" aux superbes bibliothèques Haut de Gamme Xavian Orféo avec grand succès, leur rendement très bas demande des électroniques hors pair. Quant à la reproduction des timbres, rien ne peut lui être reproché mais le bémol serait d'affirmer que sa reproduction de l'arc en ciel est plus Polaroïd que Fuji Velvia, toutes les couleurs sont bien présentes mais leur éclat n'est jamais éxagéré. 

A son nouveau tarif de 4.500 euros, cet amplificateur est une valeur sûre et certainement le meilleur rapport Qualité/Prix du marché français... Nous l'affirmons et en sommes certains.

 


Les "Pros and Cons"  : 

+ belle fabrication industrielle, n'a rien à envier à un produit japonais (Accuphase, Marantz, Yamaha)
+ neutralité exemplaire,
+ dynamisme et rapidité fidèle à la musique,
- ne caresse pas toujours l'oreille dans le sens des poils...

 

Le Système d'écoute :

Amplificateurs : Leema Tucana II 
Sources : Leema Elements DAC
Enceintes : Xavian Stella - Xavian Orféo
Câbles de modulation : Leema Reference II
Câbles HP : Leema Reference II
Cable secteur : Studio Connections Power SE
Filtre secteur : Isol-8

 

Les Notes  :
 
Fabrication : 15/20
Image : 17/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 17/20
Transparence : 18/20 
Qualité/Prix : 19/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent le produit testé.

 

Lu 2745 fois

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion