jeudi, 07 juillet 2016 11:38

Davis Acoustics Olympia One Master : le test

Évaluer cet élément
(19 Votes)
Davis Acoustics Olympia One Master

La Davis Acoustics Olympia Master One selon ses fabricants est un "véritable petit bijou d’ébénisterie, cette enceinte utilise les dernières technologies DAVIS (membrane KEVLAR de 5ème génération, filtre spécifique, tweeter dôme souple…), pour une écoute de proximité."

Lu dans la presse spécialisée française, d'où l'intérêt que nous portions à cette enceinte :

"Davis réussit un coup de maître avec cette nouvelle Olympia One à qui l’on peut prédire un avenir brillant tant son rapport qualité/prix est favorable et tant dans l’absolu la performance musicale nous a bluffés."

 

Lien boutique web : Davis Acoustics Olympia One Master

 

 

FABRICATION :

DSC02317 olympia1L'enceinte Davis Acoustics Olympia One Master est une petite enceinte de format bibliothèque dédiée à une écoute de proximité. Sa fabrication quoique simple n'appelle aucun reproche. Câblé en l’air (à l’ancienne), utilisant des haut-parleurs de dernières technologies, ce modèle se distingue par une courbe de rendement parfaitement linéaire. Le Haut parleur Davis 13 KLV5 R utilisé pour reproduire les graves et mediums est ici, selon le fabricant, sublimé. Ce haut-parleur, qui a fait la réputation de la marque depuis 30 ans, a subi de nombreuses évolutions, il est associé à un tweeter à dôme souple. 
La fabrication de cette enceinte est entièrement réalisée au sein de l'unité de production située à Troyes (Champagne). Les filtres utilisent des câbles français de chez HIFI Câbles et Cie (en cuivre avec une gaine en Téflon PTFE) qui permettent de conserver l’énergie des haut-parleurs.
L’association avec les différentes électroniques du marché est très simple, la courbe d’impédance de l’enceinte étant assez linéaire.

 DSC02318 olympia1

Caractéristiques principales 
 
  • Bass reflex : 1 évent arrière
  • Puissance nominale : 80 W
  • Puissance maximale : 120 W
  • Nombre de voies : 2
  • Nombre de haut-parleurs : 2
  • Rendement : 90 dB
  • Bande passante : 47-21000 Hz
  • Tweeter : dôme 28 mm
  • Impédance : 4 ohms (mini)
  • Fréquence de coupure : 4000 Hz
  • Woofer/medium : cône kevlar 13 cm
  • Dimensions (cm) : 21 x 26 x 35 (H)
  • Poids (kg) : 8.5

Ecoutes réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 80 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 1,80 m., distance du fauteuil 2,50 m.. Les enceintes sont à environ 0,90 m. des murs arrières et à 1,40 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des "pieds" lourds et inertes Rogoz Audio. Les électroniques sont installées sur un superbe meuble Rogoz Audio.

DSC02314 olympia1

 

Musiques écoutées :

 

  1. HiRes - Brad Mehldau - And I Love Her (Blues and Ballads - Nonesuch 2016) - qobuz
  2. HiRes - Eric Bibb - On the Porch (The happiest Man in the World - Dixiefrog 2016) - qobuz
  3. HiRes - F. Chopin - Sonate pour violoncelle et piano Largo (Chopin Album - Sol Gabetta & B. Chamayou - Sony 2015) - qobuz
  4. HiRes - C. Monteverdi - Scherzi musicali, cioè arie (Monteverdi - Magdalena Kozená - DG 2016) - qobuz 
  5. HiRes - Diana Krall - Temptation (The Girl In the Other Room - Impulse 2004) - qobuz

 

Les enceintes bibliothèques Olympia One Master nous ont été présentées par le représentant de l'entreprise Davis Acoustics comme une vraie réussite, une rare pépite. Nous avons désiré les écouter dans les meilleures conditions, pour cela nous avons utilisé un amplificateur intégré stéréo dynamique et neutre, Leema Tucana et des câbles Haut de Gamme, Leema Reference II.

La dernière oeuvre que Frédéric Chopin fit publier de son vivant fut  une sonate non pas pour piano seul mais pour piano et violoncelle. Son Largo, ici écouté, se construit autour d'une longue phrase mélodique d'une beauté affirmée. Le dialogue qui s'établit entre les deux instruments nous permet d'analyser et, la qualité des timbres reproduits et, la capacité des enceintes à retransmettre de l'émotion.
Même si les notes les plus graves (basses) du violoncelle éprouvent des difficultés à se déployer, l'instrument est beau et sonne avec vérité. Toutes les nuances de la musicienne sont reproduites avec richesse et subtilité. Le piano dans les mediums affiche de beaux timbres, seul petit bémol et oui malheureusement il existe un bémol, sur les notes aigües du piano la liaison entre le haut-parleur s'occcupant des fréquences mediums et celui gérant les fréquences hautes crée une petite dissonance, une résonnance légère mais perceptible. Nous retrouverons ce petit défaut sur tous les enregistrements de piano que nous avons écoutés. En utilisant d'autres câbles moins définis ce défaut aura tendance à disparaître.

Nous avons toujours eu un petit faible pour la musique du compositeur vénitien Claudio Monteverdi qui restera dans la grande Hstoire comme l'"inventeur" de l'opéra. Magdalena Kozená, mezzo-soprano tchèque (une petite pensée pour nos amis de chez Xavian s'impose) est ici accompagnée par le magnifique ensemble La Cetra dirigé par Andrea Marcon. Rapidement on se laisse griser par des rythmes endiablés et par une orchestration riche et colorée. Les petites enceintes Davis Acoustics Olympia One Master nous font profiter de toutes les qualités de ce bel enregistrement, aucun instrument, aucun détail n'est masqué. Les trompettes baroques, les percussions, les violes de gambe apparaissent dans leur plus bel apparat. Seul subsiste le probléme évoqué lors de la précédente écoute, la laison entre les deux haut-parleurs ou peut-être, mais cela demande une vérification, l'utilisation de mauvais câbles au sein de l'enceinte afin de connecter les haut-parleurs au filtre.

Ce guitariste de 64 ans, qu'est Eric Bibb nous livre en 2016 un album très agréable à écouter. Comme à son habitude cet artiste américain vivant à Londres nous offre une production aboutie. Sur le titre On the Porch, nous nous installons dans l'ouest américain assis à la terasse d'un bar à regarder le temps passer... Comme dans un vieux Western des années 50... Ce type de musique convient parfaitement aux petites Davis Acoustics Olympia One Master, les guitares et banjos sont rendus avec une belle réalité quoique très légérement colorés mais de manière très agréable pour nos oreilles. La voix de Eric Bibb est très présente avec un timbre chaud et prenant. Le plaisir d'écoute est ici bien réel. D'une traite nous avalons l'ensemble de cet album et en redemandons.

Amoureux de trio de jazz, les Davis Acoustics Olympia One Master répondront à vos attentes. Le dernier album en date du Brad Mehldau en trio avec le contrebassiste Larry Grenadier et le batteur Jeff Ballard représente, à notre avis, ce qui se fait de mieux aujourd'hui. Sur le Standard, nous risquons de fâcher quelques puristes, I Love Her de Paul MacCartney et John Lennon, la complémentarité des trois musiciens est totale. Là aussi le plaisir du mélomane est grand, nous oublions les quelques petits défauts de ces bibiliothèques et nous laissons porter par la musique. Même si les graves de la contrebasses sont en retrait, même si les attaques sur les toms pourraientt être plus immédiates, la globalité est très musicale et n'est-ce pas le plus important ? 

Pour terminer nos écoutes, nous décidâmes de changer d'amplificateur et jetâmes notre dévolu sur un "petit" amplificateur à lampes polonais le FezzAudio Silver Luna Prestige. A l'écoute du bel album plus que rabaché de Diana Krall, The Girl In the Other Room, nous fûmes conquis par les enceintes Davis Acoustics Olympia One Master, nous sommes en présence d'un système Hi-Fi digne d'être mis en avant.
Pour des écoutes de proximité dans de petits volumes, nous avons trouvé un ensemble très musical.

 

 RAPPORT QUALITE/PRIX :

 DSC02319 olympia1

Les enceintes Davis Acoustics Olympia One Master nous ont étonnées. Après l'écoute décevante des enceintes colonnes Cézanne HD de ce même constructeur champenois, nous ne nous attendions pas à une telle réussite. L'association avec l'amplificateur à Tubes (EL34) FezzAudio Silver Luna Prestige est "un total régal". Nous pourrions vraiment "vivre" aec un tel système Haute-Fidélité.

Reste à garder en mémoire deux remarques importantes concernant ces Bibliothèques :

Première remarque : nous sommes en présence de petites enceintes qui n'essaient pas de reproduire des fréquences impossibles. L'infragrave, ici n'existe pas, ne cherchez pas une fondamentale à 55 Hz, vous ne l'entendrez pas, seules les harmoniques vous permettront de la percevoir...

Deuxième remarque : les Olympia One Master sont des enceintes agréables à écouter, le mélomane pourra les apprécier durant de nombreuses heures sans ressentir de fatigue et cela est un vrai point positif.

 


Les "Pros and Cons"  : 

+ belle fabrication quoique classique,
+ belle musicalité,
+ un vrai plaisir d'écoute,
- une légére coloration düe au Kevlar ?
- le manque d'infragrave mais c'est normal

 

Le Système d'écoute :

Amplificateurs : Leema Tucana II - FezzAudio Silver Luna Prestige
Sources : Leema Elements DAC
Enceintes : Davis Acoustics Cezanne HD
Câbles de modulation : Leema Reference II
Câbles HP : Leema Reference II
Cable secteur : Studio Connections Power SE
Filtre secteur : Isol-8

 

Les Notes  :
 
Fabrication : 15/20
Image : 15/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 14/20 
Qualité/Prix : 16/20
 

 


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent le produit testé.

Lu 4939 fois

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion