vendredi, 01 juillet 2016 00:00

Fonel Avalon : Le rêve !

Évaluer cet élément
(34 Votes)
Fonel Avalon

La mise au point et l'optimisation de cet amplificateur furent longues et laborieuses mais enfin, suite à de nombreuses modifications nous avons le bonheur d'écouter, depuis près de deux semaines un amplificateur MERVEILLEUX !

De mémoire d'audiophile, traînant dans le métier depuis de trop longues années, nous n'avons jamais entendu pareil résultat. C'est inouï ! L'équipe des développeurs de chez FONEL a réussi l'exploit de nous concevoir un appareil d'une musicalité, d'une finesse, d'une précision, d'une définition jamais entraperçues. 

Voilà vous venez de lire la conclusion de ce test, qu'allons pouvoir raconter de plus ? Voyez les notes en fin de test, nous n'en avons jamais attribuées de telles. 

lien boutique : FONEL AVALON 

 

 

FABRICATION :

La construction d'un appareil Fonel dans le monde de la Haute Fidélité haut de gamme reste atypique.
Le châssis de l'amplificateur Avalon est en acier doublé de cuivre, il est lourd, stable et protégé contre de nombreux effets électromagnétiques. Pour le design, comme sur toutes ses créations, le fabricant allemand intégre une superbe finitione bois vernis (voir photo) sur les trois côtés visibles. Une belle plaque métallique en façace vient entourer le contrôle de volume de grande précision (analogique Alps) à affichage par diodes.
A l'arrière de l'appareil (voir photo ci-dessous) nous trouvons l'implantation d'une superbe connectique en entrée ; une XLR et trois RCA et en sortie un double bornier pour les enceintes et une prise casque femelle 6,5 mm.
Pour ce qui est de l'intérieur de cette belle électronique, c'est un peu top secret mais nous osons vous révéler que cet amplificateur entièrement symétrique fonctionne en pure classe A et est apte à délivrer plus de 60 watts sous 8 ohms par canal. Un tube trône en son centre et un transformateur torique de fabrication Noratel sous cahier des charges Fonel fournit le courant nécessaire à une alimentation très étudiée. Il n'existe pas de bon amplificateur sans une très bonne alimentation !

 
DSC02298 avalonTest

 

 

Caractéristiques principales 
 
  • Bande passante : 5-100000 Hz
  • Puissance : 2 x 65 W pure Classe A.
    • Conception :
    • Schéma novateur double mono sans contre réaction
    • Classe A régulée par processseur
    • Transformateur sur mesure Noratel
    • Contrôle volume ALPS
    • Système numérique de contrôle et de l'ampli et des enceintes
    • Châssis doublé cuivre.
  • Entrées : 3 x RCA et 1 x XLR
  • Sorties : 2 x paire enceintes et 1 prise casque 6.5 mm
  • Consommation à pleine puissance : 170 W
  • Dimensions : 430x132x432 mm
  • Poids : 30 kg

Ecoutes réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 180 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 2,30 m., distance du fauteuil 3m00. Les enceintes sont à environ 1,20 des murs arrières et à 1 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des supports lourds et inertes Rogoz Audio.

DSC02294 avalon

 

Musiques écoutées :

 

  1. LP - Miles Davis - Star People (Star People - Columbia 1983) - qobuz
  2. CD - L. van Beethoven - Symphonie n°6 (H. Lewis - RPO - Decca 1969) - qobuz
  3. HiRes - Brad Mehldau - Since I feel you (Blues and Ballads - Nonesuch 2016) - qobuz
  4. CD - The Ondekoza - Fujiyama (Fujiyama - Nektar 1997) - qobuz
  5. CD - Neal Morse - The Temple Of Living God  (Question Mark - 2005) - qobuz (version live car version studio indisponible ?)

 

Merci Decca, grâce à la technique d'enregistrement Phase 4, l'écoute de la "Pastorale" de L. van Beethoven, principalement les deux derniers mouvements, interprétée par un orchestre anglais en mode "tea time" dirigé par H. Lewis premier chef afro-américain du XXéme siècle, nous emporte dans un univers harmonique somptueux. Les enregistrements Phase 4 transforment une chaîne Haute-Fidélité en une grosse loupe musicale, enfin si vous avez la chance et le bonheur de posséder un système audio qui respecte réellement la musique et les instruments. Dans ce chef d'oeuvre prédomine les demi-teintes, les nuances délicates. L'écriture est fine, déliée. La flûte piccolo, les timbales (fugitives dans l’Orage), et les trombones sont utilisés plus comme un discret renforcement harmonique que comme puissances sonores. Les cordes dominent. Les bois sont traités en mixtures raffinées, ou individuellement en solistes. Clarinette et hautbois retrouvent leur caractère “pastoral”, le basson son humour, la flûte son chant d'oiseau… Et le Fonel Avalon nous gâte, nous sommes au spectacle. Jamais nous n'avons entendu bois aussi bois, cuivre aussi cuivre, cordes basses aussi texturées, un spectacle en cinémascope tout ce que désirait les ingénieurs DECCA lorsqu'ils proposèrent leur technique multi-pistes Phase 4. Une redécouverte pour nous mélomanes de longue date.

 

En 1983, nous assistions à la renaissance discographique d'une icône du jazz, Mile Davis. Après un retour suite à six longues années d'absence avec l'album très mitigé "The Man with the Horn", le trompettiste américain replonge, avec "Star People" dans les racines du Blues et nous ensorcelle avec sa trompette retrouvée. La magie opére, ce feeling à fleur de peaux au travers l'amplificateur Fonel Avalon nous transporte hors du temps, les 18 minutes de ce Star People deviennent un infini, une médidation transcendantale. Jamais trompette bouchée ne sonna aussi clairement, aussi vraie. Nous pensions avoir entendu pareille merveille, il y a quelques années dans un salon parisien sur un système hors de prix (plus de 200.000 euros), mais alors nous étions loin de la "vérité" ici atteinte. Les percussions, mélées et entremélées dans ce mixage à la batterie nous surprennent par leur vivacité et leurs richesses. La basse électrique, tel un métronome quelque soit l'instensité du message musical, construit une assise sonore précise, sans bavure, permettant aux autres instruments de développer un espace tridimensionnel impressionnant. 

 

Brad Mehldau vient de nous offrir un magnifique album en trio, notre bonheur jazz de l'année. L’album débute par une magnifique version, de près de 10 minutes, du blues de Buddy Johnson Since I Fell For You, qu’avait créé sa sœur, Ella Johnson en 1945. Loin de nous l'idée d'affirmer, sur cet enregistrement, la magnificence du piano, ce qui transpire ici c'est la musique, rien que la musique. Le Fonel Avalon nous permet une lecture aisée et précise de toutes les nuances de la contrebasse, des moindres variations dynamiques de la batterie et des subtilités du toucher du clavier ; ces 10 minutes de blues sont un moment d'exception et d'émotion musicales.

 

Soyons un brin audiophile et écoutons quelques percussions japonaises dont le célèbre Taiko (tambour géant). L'album Fujiyama du groupe Ondekoza (introuvable sur Qobuz) propose un enregistrement qui impressionne par sa dynamisme et par sa bande passante très étendue. Les percussions rapides et profondes (transitoire grave très basse) sont la terreur des amplificateurs. Nombreux sont ceux reconnus par la presse et les forums comme musicaux qui "s'écroulent lamentablement" lors de l'écoute de cette piste ; ils sont incapables de reproduire à niveau constant tous les impacts sur le Taiko tout en préservant une très grande lisibilité aux autres percussions intervenant ici. Le Fonel s'amuse et nous installe face à tous ce stambours exotiques pour notre plus grand bonheur. Fonel confirme son grand savoir-faire quant à l'alimentation des ses électroniques. 

 

Parmi les très nombreuses heures passées et sans oublier toutes celles à venir, Neal Morse et son rock-prog-chrétien apporte un point d'orgue à nos écoutes pour ce test.  Cette musique rock épique interprétées par des quinquas à l'énergie intacte nous est rendue, au travers cette production quasi parfaite, dans toute sa grandiloquence. Le grand piano qui ouvre ce titre envahit notre salon d'écoute, sa présence, ses couleurs sont magnifiques, sur la droite une guitare électrique précise et vive s'impose suivie rapidement sur la gauche de claviers électroniques avec en premier plan la voix de Neal Morse impressionnante de présence. Du très grand spectacle pour qui apprécie ce genre du musique. Nous n'avions jamais ressenti autant d'émotion à l'écoute de ce "The Temple Of Living God". Grand Merci à Fonel !  

 

RAPPORT QUALITE/PRIX :

DSC02295 avalon


Le plaisir musical que nous délivre cet amplificateur Fonel Avalon est sans limite. Pour écrire ce test, nous sommes dans une autre pièce devant l'ordinateur mais nos oreilles traînent et entendent au loin un grand orchestre symphonique interprétant des oeuvres de Hans Zimmer, nous avons qu'une seule envie, bacler avec célérité ce test afin de retourner dans notre auditorium et de nous plonger avec délectation dans un flux de notes abondantes, mystérieuses et fantastiques. C'est l'effet Fonel Avalon !

Redevenons sérieux quelques instants... A la lecture de ces comptes rendus d'écoutes, vous comprendrez que nous sommes tombés en pâmoison devant cette merveille musicale qu'est l'amplificateur stéréo Fonel Avalon, certainement le meilleur amplificateur intégré au monde. Oui nous osons l'affirmer mais à moins de nous apporter la preuve du contraire nous continuerons d'en être persuadés.


D'ailleurs lançons un apprel à tous les distributeurs ou fabricants d'électroniques audio, nous sommes ouverts à tout et sommes prêts à passer de nombreuses heures en compagnie de vos produits afin de réaliser des tests et écoutes et, de tomber sur une autre pépite... Mais aurez vous le courage de nous prêter vos produits ?   

 


Les "Pros and Cons"  : 

+ la présentation atypique,
+ la musicalité exceptionnelle,
+ la précision et la vivacité,
+ la justesse des timbres,
-  par rapport à la concurrence absolument RIEN
 
 
     
 Le Système d'écoute :

Amplificateurs : Fonel Avalon
Sources : Fonel Simplicité Plus
Enceintes : Fonel Eureka
Câbles de modulation : Studio Connections Reference +
Câbles HP : Studio Connections Platinum
Cable secteur : Isotek Syncro
Filtre secteur : néant


Les Notes  :
 
Fabrication : 18/20
Image : 19/20
Timbres : 20/20
Dynamique : 18/20
Transparence : 19/20 
Qualité/Prix : 20/20
 


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

Lu 2282 fois
Plus dans cette catégorie : « Fonel Avalon : lu dans la presse

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion