lundi, 09 mai 2016 09:49

Munich 2016 : Un Bilan

Évaluer cet élément
(14 Votes)

Arrêtez-les, ils sont devenus fous !

Deux longues journées au sein du monde de la Haute-Fidélité... Deux jours à écouter, voir, analyser, comprendre... Dix-huit heures de plaisir, de contemplation, de colère, de rage... Tel pourrait être notre bilan de ce 35éme HighEnd (salon Haute-Fidélité) munichois.

Les systèmes Hi-Fi exposés par les fabricants, souvent mis en oeuvre avec soin, affichent des tarifs de plus en plus élevés pour des résultats d'écoute trop souvent décevant. Pourquoi la très grande majorité de ces compositions Très Haut de Gamme, toutes présentent des budgets de plus de 200.000 euros, propose des auditions extrêment analytiques et si peu musicales ?  Les clients ne seraient-ils pas mélomanes ? Tout est fait pour l'esbrouffe, à qui possédera l'enceinte la plus imposante (les médailles des plus beaux échecs revenant à Gryphon, Burmester et Kharma).

Gryphon, société danoise, présentait avec grande fierté et beaucoup de fausse modestie, des enceintes semie-actives nommées Kodo, nous croyons, de plus de 1.000 kg. Après un speech du Boss, un peu trop long à notre goût, nous eûmes droits à quelques extraits musicaux, enfin parler de musique ici serait un mensonge, quelques tambours, une voix de femme, un peu de sons norvégiens et puis voilà... Le résultat un conglémérat de sons et de bruits sans aucune musicalité ! Dommage, par le passé, cette société nous avez habitués à de beaux moments musicaux mais à vouloir gagner trop d'argent, à vouloir développer des objets à des prix impossibles, cette société a perdu son âme.

Burmester, société allemande, propose depuis de nombreuses années des produits pour audiophiles fortunés. Cette année était à l'écoute, lors de ce salon, son Concept Audio C500 [Burmester], 500 pour 500 kilos par enceinte ! (là vous remarquerez que la tonne est devenue la norme de la Hi-Fi sans prix). Que dire de l'écoute ? Pas grand chose, c'est simple des sons, des bruits, des "tchiki boum" mais aucune musique. Cette enceinte est équipée de woofers rotatifs afin de proposer deux types d'écoute (?) ; une pour les mélomanes (sic) et une pour les non-mélomanes (comme si ces enceintes pouvait atterir chez des gens qui n'aiment pas la musique). Stupéfiant le marketing ! Cette deuxième écoute se veut "live" et propose une écoute "discothèque"... sur des enceintes passives à plusieurs centaines de milliers d'euro et "it's not a joke".

Kharma, firme néerlandaise, s'est positionnée depuis de nombreuses années sur la Haute-Fidélité de Luxe avec comme enceinte "flagship" l'Enigma Veyron EV-1 à plus de 1,3 millions d'euros... oui c'est possible ! Lors de ce salon était présenté le modèle Enigma Veyron EV-2, certainement un peu moins onéreux mais tout de même à quelques centaines de milliers d'euros. Nous sommes passés deux fois chez ce constructeur afin de confirmer notre très mauvaise impression. L'écoute était caricaturale, les aigüs dures et projettés, les graves manquaient de profondeur et le medium d'informations... Un désastre ! [Kharma]

Mais, n'ayez crainte nous n'allons pas ici détailler toutes nos écoutes, les souvenirs nous manquent et votre temps est précieux.

Intéressons-nous aux marques que vous pouvez découvrir à l'écoute chez Opus 51. Cela est une habitude Xavian n'exposait pas à Munich, Aurelia pour la première fois depuis trois années n'affichait aucune enceinte, Fonel Audio exposait quelques produits en statique dont le tout nouveau lecteur de CD/DAC Simplicité [Fonel Simplicite], Leema Acoustic proposait à l'écouter son Préampli DAC et un amplificateur Hydra [Leema Acoustics], Rega nous dévoilait ses nouvelles platines vinyles aux finitions bien plus qualitatives, les Planar 2 et Planar 3 [Rega], Marantz nous décevait avec ses nouvelles électroniques Haut de Gamme lecteur de CD/DAC SA-10 et amplificateur intégré PM-10, nous n'avons pas pu les écouter mais leurs finitions ressemblent à s'y méprendre au SA-11s3 et PM-11s3 [Marantz SA-10], Acoustic Signature introduisait sa toute nouvelle platine entrée de gamme Primus [Acoustic Signature Primus], une collection de bras pour platine vinyle impresionnante allant de 800 euros à 16.000 euros pièce [Acoustics Signature bras], une série de toutes nouvelles cellules MM et MC développées en partenariat avec la firme Ortofon [Acoustic Signature cellules] et une collection de meubles audio [Acoustics Signature mobilier], aucune nouveauté chez Scheu Analog mais à l'écoute la magnifique platine Laufwerk n°2 et le superbe bras Tacco MK II [Scheu Analog], Edwards Audio en statique exposait tous ses produits, les présents et les futurs dont la belle platine entrée de gamme Apprentice TT [Edwards Audio Apprentice TT] et l'amplificateur intégré IA-3 [Edwards Audio IA-3] tout deux disponibles dès le mois de septembre 2016.

 

Quelques découvertes...

L'honneur d'ouvrir cette rubrique revient au constructeur polonais Pylon qui présentait à l'écoute les enceintes de la gamme Diamond ; une surprise vous attend chez Opus 51 [Pylon Diamond 28]. Restons du côté de la Pologne avec l'écoute plaisante dees amplificateurs à tube, bon marché, de la société Feez Audio. Trois modèles étaient présentés dont un à l'écoute construit autour des célébres lampes KT88 [Feez audio].
Nous avons pris un grand plaisir à écouter durant de longues minutes les enceintes du fabricant allemand Stereokonzept, ces petites colonnes au prix d'environ 15.000 euros la paire équipées de haut-parleurs Scanspeak Revelator proposaient une écoute réellement musicale [Stereokonzept], souvenirs d'enceintes japonaises présentées en 2015.
Les entreprise Serbes s'invitent dans la Babel du monde de la Haute-Fidélité. Cette année les produits de la société Auris étaient en vedette de part une mise en situation toute à fait alléchante [Auris].
Abordons ici un ressenti, une impression, les façades en aluminium brossé, ou pas, disparaissent petit à petit pour laisser place à des électroniques aux châssis aux finitions plus "naturelles" ; bois, cuir et, cela n'est pas pour nous déplaire.
Autre belle écoute, naturelle, les enceintes américaines (non dédiées à la musique country comme le sont les JBL, accompagnées à ce salon des électroniques Mark Levinson [JBL-Levinson]) RyanSpeakers, des produits certainement onéreux mais que nous avons pris plaisir à découvrir [Ryan]. Jeremy, les jeunes oreilles de notre équipe, a particulièrement apprécié l'écoute du système Très Haut de Gamme Magico + Soulution ; précision, subtilité, image, fidélité [Magico]. Et pour finir cette rubrique les enceintes danoises Marten proposait une musique vivante et naturelle quoiqu'équipées du haut-parleur medium en céramique [Marten].
Sinon comme tous les ans, nous avons fait un petit arrêt dans l'auditorium tenu par les canadiens de Totem afin de déguster leur gamme Element, l'unique et seule gamme d'enceintes (4 modèles) intéressantes de ce constructeur. Comme l'année dernière les Element Fire étaient accompagnées des électroniques VTL et d'une ancienne source CD YBA, l'écoute était superbe ; vitalité, dynamisme, précision [Totem], des enceintes que nous aimerions découvrir plus longuement !

 

Quelques déceptions...

L'écoute des enceintes estoniennes Estelon Model YB [Estelon] à la finition et au design exceptionnel, distillent une écoute trop commune pour retenir l'attention. Monitor Audio se lance dans le Haut de Gamme avec les colonnes PL500II. Les anglais sortent grand vainqueur de la compétition de la pire écoute de salon 2016. L'audition de ces grandes colonnes s'est révélée être un calvaire, il est inimaginable qu'un constructeur d'une telle renommée puisse présenter ainsi ses nouveaux produits [Monitor Audio]. Pour la première fois, nous avions la chance de pouvoir écouter les magnifique enceintes du taïwanais Lawrence Audio, les Penguins [Lawrence Audio], malgré un choix musical de bon aloi, la déception fut certaine, il manquait à cette écoute un je-ne-sais-quoi pour l'installer dans les belles écoutes. Etait-ce du au fait que ces enceintes furent conçues par et pour des oreilles, une habitude d'écoute asiatique, le haut du spectre sonore devenant très rapidement fatigant. Elac, firme allemande, présentait pour la première fois ses enceintes Haut de Gamme, les Concentro [Elac], leur écoute est tout à fait stupéfiante avec un grave tendu, profond, rapide et imaginatif loin de la réalité, quant au reste du spectre sonore, c'est tranquille et serein, sans aucune vérité musicale ; un haut de gamme sorti de la tête d'un ingénieur et d'un designer évitant sérieusement tout concert de musiques non amplifiées... Autre marque allemande, aux produits admirables B&M proposait à l'écoute ses nouveaux modèles d'enceintes actives en remplacement de ceux que nous aimions tant. Patatra... les ingénieurs allemands n'ont pas su se renouveler et leurs enceintes sont devenus inintéressantes et très communes avec un haut du spectre sonore mis trop en avant et déséquilibrant l'écoute [B&M]. 
D'ailleurs ce dernier commentaire "un haut du spectre sonore mis trop en avant et déséquilibrant l'écoute" peut s'appliquer à 90% des systèmes audio très Haut de Gamme, systèmes plus audiophiles que musicaux. C'est triste pour les mélomanes. A croire que l'audiophile fortuné n'écoute que des sons, des détails et jamais de musique.

 

La Haute-Fidélité à la française.

Les entreprises françaises étaient venues en nombre présenter leurs créations lors de ce salon 2016, peut-être manque t'il sur le territoire français, un vrai beau salon Hi-Fi bien organisé qui se déroulerait dans un lieu accessible en banlieue parisienne, accessible aux parisiens mais surtout accessible aux provinciaux.
Cabasse, comme à son habitude proposaient des écoutes indignes de son statut... [Cabasse] Que fait le repreneur de la marque ? Athom présentait la même écoute que l'année dernière, la même écoute qu'il y a deux années, la même écoute qu'il y a trois années... [Athom] A quand un renouvellement de la marque ? Triangle, via son distributeur allemand était présent plus en statique qu'à l'écoute et ce fut un bien... Neodio introduisait ses deux nouvelles créations, lecteur de CD Origine et amplificateur intégré Origine accompagnées, malheureusement par de bien piêtres enceintes "à la papa" Pascal Louvet, c'est dommage nous aurions aimé écouter ses belles électroniques dans de meilleures condition [Neodio]. D'autres marques françaises étaient présentes, Apertura, Atoll, Trinnov, Helixir Audio dont nous espérons vous parler plus longuement d'ici quelques semaines [Helixir Audio] et Focal avec toute sa puissance de feu [Focal].

 

Nous sommes de retour depuis maintenant quatre jours. La réalité nous revient de plein fouet. Pour qui sont ces éléments Hi-Fi aussi chers ? Le monde de l'audio se tire t'il une balle ? Etrange ! Clients d'enceintes à plus de 500.000 euros où êtes-vous ? Clients de bandes Master à plus de 350 euros existez-vous [bande audio] ? 
Alors certes nous avons découvert quelques beaux produits qui méritent d'être présents sur le marché français. Certes nous avons assisté à quelques belles écoutes. Certes le nombre d'exposants était encore, cette année en augmentation (plus de 500). Certes nous prenons beaucoup de plaisir à musarder dans les Halls immenses de ce salon munichois. Mais le marché de l'audio en France et en Europe (premier marché mondial de la Haute-Fidélité) est loin d'être à l'image de cette débauche d'argent, ce luxe goulinant, sans saveur pour "barbares" lointains. A quoi jouent toutes ces entreprises gaspillant leurs savoirs, leurs énergies dans le dévelopement de produits destinés quelques élus sur la planète. Pourquoi ne pas dépenser autant d'énergie pour créer et commercialiser des produits de QUALITE accessibles au plus grand nombre comme le font les grands constructeurs internationnaux tels Marantz, Denon et Yamaha. Heureusement, sur cette planète en désordre quelques petits et moyens constructeurs résistent encore ; Leema, Fonel, Xavian pour ne citer que ceux que nous connaissons biens mais pour combien de temps encore ? 

Les propos et les avis énoncés dans ce article n'engagent que son auteur et en rien la société Opus 51.

dimanche, 08 mai 2016 12:50

Munich 2016 : Les photos

Évaluer cet élément
(4 Votes)

Comme toutes les années, Munich a accueilli le plus important salon européen dédié à la Haute-Fidélité, le High End Show. Dans ce genre de manifestation, les images comptent plus que les mots, alors régalez-vous : Munich 2016

 

samedi, 23 avril 2016 10:08

Neodio : Origine B1

Évaluer cet élément
(9 Votes)

Neodio fait son retour chez Opus 51... Nous venons de recevoir les célébres supports Origine B1 Zéro Vibration du concepteur français. Ils sont à écouter, tester et essayer, n'hésitez pas nous pouvons vous les prêter afin que vous effectuiez vos propres tests in situ.

"Fruit de 14 années de recherche portant sur les anomalies de la Haute Fidélité, ORIGINE B1 est un accessoire révolutionnaire. Il agit là où il y a des vibrations et de l’électricité. Il oeuvre comme un « trou noir » qui absorbe les vibrations parasites et les dissipe. Sa technologie brevetée Zéro Vibration augmente d’une manière considérable la qualité sonore des systèmes HiFi et Home Cinéma, des plus modestes aux plus ambitieux.

ORIGINE B1 améliore la qualité sonore en se plaçant sous ou sur tous les éléments du système HiFi ou Home Cinéma : enceintes acoustiques, lecteurs CD ou Blu-ray, amplificateurs mais aussi barrettes secteur et ordinateurs. Il améliore aussi l’image vidéo sous un lecteur Blu-ray. A ce titre, il est universel et fonctionne dans de nombreuses configurations. La meilleure consiste à poser votre équipement sur 3 supports ORIGINE B1. Elle garantit le passage de la quasi-totalité des vibrations parasites par les supports.

A titre d’exemple, utilisé sous les enceintes acoustiques, vous constaterez une énergie et une définition très supérieures, comme si leur coffret devenait plus lourd et plus amorti en même temps. Vous allez découvrir avec étonnement ce dont elles sont capables."

 

lien boutique : NEODIO ORIGINE B1

 

lundi, 18 avril 2016 10:37

Disquaire Day : Merci !

Évaluer cet élément
(13 Votes)

Nous tenons à remercier tous les curieux, tous les passionnés de vinyles, tous les mélomanes à être venus si nombreux nous rendre visite lors de ce Disquaire Day 2016.

Nous remercions la société Résonoplast d'avoir choisi Opus 51 comme "terrain" de jeu et plus particulièrement, un grand merci à Valérie pour sa très belle organisation.

vendredi, 15 avril 2016 11:01

Opus 51 : la presse en parle

Évaluer cet élément
(14 Votes)

Voilà il a fallu attendre près de 15 ans pour que la presse locale s'aperçoive de notre existence. Mieux vaut tard que jamais !
Merci aux équipes de l'Hebdo du Vendredi.

L'article est à lire ici : http://www.lhebdoduvendredi.com/article/24561/chez_opus_51_les_vinyles_continuent_de_tourner

 

vendredi, 08 avril 2016 14:47

Acoustic Signature : TA700

Évaluer cet élément
(7 Votes)

Après quelques longs mois d'attente, nous venons de recevoir le nouveau bras pour platine vinyle du fabricant allemand Acoustic Signature. Ce TA700, car ainsi il se prénomme, représente le premier modèle d'une famille de 4 bras.
Pour environ 1.100 euros ttc, il permettra au mélomane de goutter les plaisirs d'un bras haut de gamme qui sera associé, naturellement, à une cellule d'excellence.

Le TA700 existe en version 9 pouces (longueur) et en version Rega ou SME (option). Tous les réglages nécessaires sont possibles y compris la hauteur (VTA).  

jeudi, 07 avril 2016 10:48

AUDIA Flight THREE S

Évaluer cet élément
(28 Votes)

La version "S" du célébre amplificateur stéréo Flight THREE est en écoute pour quelques jours. Celle-ci voit les capacités de l'alimentation principale nettement augmentée ce qui a pour effet de porter la puissance maximale sur 8 ohms de 2x75W à 2x100W. Le changement porte donc sur le transformateur principal, mais aussi sur certains composants qui ont été redimensionnés.
Ce nouvel FL 3 S reçoit une nouvelle façade dont la ligne est inspirée de celle de la série très Haut de Gamme du fabricant italien Strumento, le nouvel afficheur étant inséré entre deux bordures curvilignes. Les commandes de façades sont disposées sous l'afficheur de même que la prise casque débrayable.
Le châssis a également été retravaillé et permet un accès direct aux réglages de l'adaptation de charge de l'entrée Phono MM/MC sous la forme d'un fenêtre s'ouvrant, en face arrière, sur la carte optionnelle. La seconde option DAC sur entrée USB au format 2/192 est, bien sûr, toujours disponible.

  • Puissance maximale : 2x100W sur 8 ohms / 2x160W sur 4 ohms
  • Gain de l'étage d'amplification : 26 dB
  • Réponse en fréquence : 1 Hz à 450 kHz (+3dB, à puissance maximale)
  • Vitesse de balayage (à puissance maximale) : > 80 V/µs
  • Distorsion harmonique totale : < 0,03%
  • Rapport signal/bruit :> 95 dB
  • Impédance d'entrée : 51 kohms sur 150 pF en asymétrique ; 30 kohms en symétrique
  • Consommation : maximale 400 W (en veille 0,5W)
  • Dimensions (LxHxP) : 450 x 110 x 440 mm
  • Poids : 16,5 kg
  • Tarifs : 2900 euros ttc, + 300 euros pour l'entrée MM/MC, + 400 euros pour l'entrée DAC 24/192
samedi, 02 avril 2016 08:21

Disquaire Day

Évaluer cet élément
(10 Votes)
Samedi 16 avril : remise de 20% sur tous les vinyles, CD et SACD en vente au magasin
 
La société ResinoPlast s'expose chez Opus 51. Jeux et nombreux prix à gagner dont en premier prix une platine vinyle Edwards Audio.
Dès 17 heures une coupe de champagne sera offerte afin de dialoguer avec des représentants de la société Résinoplast.
 
Le saviez-vous, il y a de fortes chances que la matière première servant à la fabrication de vos précieuses galettes noires provient de la société RésinoPlast à Reims ?

Du côté vinyle, nos 4 auditoriums proposeront un large choix de produits :

- des platines Acoustics Signature, Scheu Analog, Soulines, Edwards Audio (dès 400 €)
- des cellules Ortofon, Zephyr, Scheu Analog (Benz Micro), van den Hul,
- de nombreux pré-phonos de différentes marques dont Fonel, Leema, Acoustic Signature, Edwards Audio, Rega.

Cerise sur le gateau : vos propres vinyles sont les bienvenus ! Si vous désirez écouter vos disques préférés, n'hésitez donc pas à les prendre sous le bras.

lien boutique : Univers du Vinyle
lundi, 28 mars 2016 11:50

Marantz HD-AMP1 : le test

Évaluer cet élément
(34 Votes)

L’amplificateur compact Marantz HD-AMP1 est un régal pour les yeux avec son look classique et élégant. Mais ne vous fiez pas à ses dimensions. Il cache, peut être, son jeu...

Grâce à sa technologie avancée d’amplification numérique en Classe D, il propose une puissance de 2x30 Watts pour 8 ohms alors que la double horloge, le filtre discret et ses modules de préamplification HDAM-SA2, spécialité Marantz, lui permettent de jouer dans la cour des Grands, enfin c'est ce que nous affirme le fabricant. Voyons et surtout écoutons... 

lien boutique : MARANTZ HD-AMP1

DSC01250 hd amp1

FABRICATION :

Marantz en relançant la série MusicLink, créée en 1990 dont l'objectif était de reproduire de manière optimale la Musique à partir d'éléments d'une conception rarement égalée et de petite taille, met l’accent sur son engagement à l’égard de performances musicales pures. Le but est simple : apporter à l’auditeur toute l’émotion et les moindres détails musicaux du studio d’enregistrement d’origine dans un produit élégant et aux fonctionnalités complètes.
Quant à sa fabrication, le Marantz HD-AMP1 est logé dans un châssis double couche muni d’une plaque de fond supplémentaire, le parant ainsi contre tout effet néfaste que pourraient avoir des vibrations extérieures sur la qualité du son. Les pieds du châssis sont faits à partir d’un isolant en alliage d’aluminium prévu pour absorber toute vibration extérieure. 
La partie avant en aluminium est maintenue par une plaque inférieure à double couche et des panneaux latéraux en bois de style rétro. Les informations concernant le volume, l’entrée, la résolution, etc. sont affichées sur l’élégant écran à hublot Marantz, célèbre design de la marque.

Pour ce qui est du DESIGN et des qualités de fabrication perçues, le fabricant nippon commet un sans faute. L'amplificateur HD-AMP1 est une pépite que vous présenterez avec fierté au sein de votre salon. 

 DSC01251 hd amp1

Caractéristiques principales 

 

  • Amplificateur stéréo de classe D
    Puissance : 2x35 W sous 8 Ohms et 2x70 W sous 4 Ohms (20 Hz à 20 kHz, DHT de 0,05 %)
    DAC audio USB PCM 32/384 et DSD256
    Convertisseur numérique-analogique 32 bits et 384 kHz & DSD256 ESS Sabre ES9010KM2
    Compatible PCM et DSD (natif)
    Port USB asynchrone
    Double horloge numérique de haute précision (44,1 et 48 kHz)
    Afficheur LCD

  • 1x port USB type B
    1x port USB de type A
    1x entrée S/PDIF coaxiale RCA
    2x entrées S/PDIF optiques Toslink
    2x entrées ligne RCA
    1x entrée et 1x sortie remote RCA
    1x sortie caisson mono RCA
    1x sortie casque 6,35 mm

  • Télécommande
    Dimensions (lxhxp) : 304 x 107 x 352 mm
    Poids : 5,8 kg


Les écoutes ont toutes été réalisées dans une pièce d'environ 22 m², d'une hauteur de plafond d'environ 4 mètres. 

Musiques écoutées :

  1. HiRes - Manu Katché - Unstatic (Unstatic - Anteprima productions 2016) - Qobuz
  2. HiRes - Moussorgsky - Samuel Goldenberg und Shmuyle (K. Buniatishvili - Kaleidoscope - Sony 2016) - Qobuz
  3. HiRes - Gérard Manset - Que t'ont-ils faits  (Opération Aphrodite - Parlophone 2016) - Qobuz
  4. HiRes - Mason Bates - Broom Of the Sustem (The B-Sides - San Francisco Symphony 2016) - Qobuz
  5. HiRes - Claude Nougaro - Toulouse (Live New Morning - Mercury 1981) - Qobuz
  6. HiRes - L. van Beethoven - Symphonie n°5 (N. Harnoncourt - Sony 2016) - Qobuz

 

 IMAGE :

Mason Bates est un jeune compositeur américain (naissance en 1977) qui nous propose dans ce superbe enregistrement réalisé par M. Tilson-Thomas et son orchestre de San Francisco une composition qui inviterait à un "tea time" Igor Stravinsky et Phil Glass. La prise de son que nous offre ici le label de l'orchestre est en tout point exemplaire et, l'amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 nous la sert avec une belle maestria. L'image sonore construite est holographique au point de faire disparaître totalement les petite Perla de Xavian. Nous nous installons à une très bonne place au coeur de la salle du Davies Symphony Hall en Californie juste là entre la Baie et le Pacifique.
Quant à prendre du bon temps, autant persévérer et se déguster l'une des meilleures interprétations "live" qui existe de l'hymne que Claude Nougaro écrivit pour sa ville de Toulouse. Un soir de décembre, en cette fin d'année historique pour toute une génération, 1981, l'auteur-interprète entouré d'un "band" exceptionnellement en forme nous délecte d'une version toute en voix dans le club de jazz parisien qu'est le New Morning. Fermons les yeux et, grâce à ce voyage dans le temps que nous permet la Haute-Fidélité, inscrutons-nous dans cette salle mythique et apprécions... Les minutes s'égrênent et le plaisir perdure.
 
Vous avez compris, cet amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 sait se faire oublier et, dans une pièce de taille moyenne, est apte à l'envoûtement en construisant des scénes sonores véridiques et crédibles. 
 
  

 TIMBRES :

Ne prenons aucun raccourci et avouons le dès le début de ce paragraphe, là aussi l'amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 travaille plus que correctement. Alors certes, les graves ne sont pas abyssaux, certes les aigüs n'atteignent pas des hauteurs stratosphériques mais ce qu'il y a entre les deux, c'est à dire à peu près toute la musique, le Marantz HD-AMP1 le reproduit avec talent.

Pour s'en persuader, écoutons le piano de la belle géorgienne Khatia Buniatishvili dans ce qui est peut-être la plus belle réussite de son album, cet extrait des Tableaux d'un exposition du russe M. Moussorgsky. Pour le label Sony, l'ingénieur du son Nicolas Bartholomée n'a pas produit un travail exceptionnel mais, malgré ce fait, nous arrivons à goutter le toucher par moment très subtil de la pianiste, une main gauche intrinsigeante et une main droite virevoltante. Tous ces beaux détails, ces prècieuses informations nous sont délivrés sans rechigner par l'amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 qui nous fait vraiment croire à l'installation d'un grand piano dans notre petit salon. 

Reconnaissons que le couple Marantz HD-AMP1 et Xavian Perla est vraiment une très belle réussite !

Le septuagénaire, Gérard Manset, nous propose avec "Opération Aphrodyte" un album original digne d'un jeune auteur-compositeur possédant la sagesse d'un vieux bonze thailandais. S'appuyant sur le magnifique roman de Pierre Louÿs, Aphrodite (moeurs antiques), à lire absolument rien que pour la beauté du français déployé par l'auteur gantois, Manset, pour les fans, nous concède une production sans défaut ou presque. Sur le titre "Que t'ont-l faits" le Marantz HD-Amp1 nous distille une réalité, une beauté que ce soit la voix de l'artiste, que ce soit cette magnifique, sur la gauche, présence du saxophone, une vérité musicale rarement rencontrées chez une électronique grand public à ce tarif "entrée de gamme". Que reste t'il alors aux marques moins mainstream telles Arcam, Atoll, Cambridge Audio pour ne citer quelles ?

DYNAMIQUE :

En ce printemps 2016, notre "batteur" national, Manu Katché, vient de commettre un nouvel album jazz ; Unstatic. Après les prestigieux albums ECM et ACT Music, Manu Katché s'auto-produit et apparaît au sein du label anteprima..."Unstatic, claque sur un groove élastique, sans cesse en mouvement, qui alterne pulsation jazzy et métrique funky, entrecoupées de poches de silence, où le batteur-leader glisse ses ponctuations si caractéristiques, en forme d’excitantes flambées rythmiques." Et tout cela l'amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 s'en délecte : la caisse clair sonne avec vivacité, sécheresse et précision, les cimbales, allons-nous enfin apprécier un amplificateur conçus autour de modules dits "numériques", sont riches et cuivrées, les cuivres sont, à l'écoute, en métal, informations qui méritent d'être ici grandement mis en valeur, seules la contrebasse et la grosse caisse manquent un brin de netteté et de différenciation. Mais quel plaisir que d'écouter ce beau disque, ici en fichiers dématérialisé HiRes, évolutions technologiques obligent, qui donne la pêche et nous réconcilie avec le jazz contemporain. Le trombone de Nils Landgren est à tomber !

Ecouter, de plus aimer cela, la cinquième symphonie de Ludwig van Beethoven en 2016, c'est un peu "has been" et pourtant...Depuis la découverte du dernier enregistrement de N. Harnoncourt, cette oeuvre est devenue une évidence. Dernièrement, chez un ami possèdant un système audio à pas de prix (compter en de nombreuses dizaines de milliers d'euros), voulant écouter cet enregistrement réalisé en live lors de concerts publics, rapidement nous avions déchanté devant la "bouillie" sonore, et le terme est presque faible qui nous était proposée. Qu'allait'il se passer, ici à l'audition de notre système moyen/bas de gamme (environ 4.000 euros l'ensemble)... La peur s'installe et puis... et puis... ça ira... Finalement l'écoute est agréable les intruments anciens, pas toujours justes et souvent acides, sont reproduits avec leur vérité dans un espace sonore permettant à l'orchestre de s'étager autant en largeur qu'en profondeur. L'amplificateur/DAC Marantz HD-AMP1 s'en sort avec les honneurs, ses capacités analytiques lui permettent de résoudre cette équation bien complexe. Sa neutralité légèrement chaude rend l'écoute agréable et confortable sans atténuer quelques aspérités bien réelles.

 

DSC01253 hd amp1 

RAPPORT QUALITE/PRIX :

Marantz avec cet amplificateur/DAC HD-AMP1 semble réussir la "quadrature du cercle", beau miracle en soi. A moins de 1500 euros nous ne lui connaissons aucun concurrent possédant autant de fonctions avec de réelles qualités musicales: amplification, DAC, ampli casque...

Par contre, ne vous attendez pas à le marier à des grosses enceintes colonnes, ceçi dans un grand espace sonore, il n'est pas fait pour cela. Après de nombreux tests, un salon de moins de 25m² et des enceintes bibliothèques de qualité mettent cet élément Hi-Fi en valeur, alors de nombreuses heures musicales vous délivrerons d'immenses joies.

 

Les "Pros and Cons"  : 

+ design et qualité de fabrications, 
+ fonctionnalités,
+ réelles qualités audiophiles
-  léger manque de précision dans le grave.
-  une entrée phono peut-être ?
-  un grand frère plus puissant ?
 
     
 Le Système d'écoute :

 

Amplificateurs : Marantz HD-AMP1
Sources : Daphile
Enceintes : Xavian Perla
Pieds support : Rogoz
Câbles USB : Black Rhodium Star USB
Câbles HP : Black Rhodium Samba
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon SE
Filtre secteur : ISOL-8


Les Notes  :
 
Fabrication : 17/20
Image : 16/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 16/20
Transparence : 14/20 
Qualité/Prix : 18/20
 

 

Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51

Évaluer cet élément
(8 Votes)

Entraperçu dans le n° 4 du magazine (?) VUMETRE, un entrefilet concernant les très efficaces supports de découplage Dilixiaudio Cantabile :

"Les supports de découplage Dilixaudio Cantabile ont été développés pour supprimer toute vibration parasite. Vendus par boîte de 4 au prix de 400 €, ils apportent un plus évident à l'écoute, et fonctionnent aussi bien sous les électroniques que sous les sources".

 

lien boutique internet : DILIXAUDIO CANTABILE

jeudi, 24 mars 2016 13:22

Soulines Satie DCX

Évaluer cet élément
(7 Votes)

Soulines Satie DCX, une platine vinyle Haut de Gamme au prix d'une platine moyen gamme, dérivée des techniques développées pour la création de la platine Dostoyevsky DCX, la Satie assure un écoute d'une belle fluidité et d'un dynamisme très "vinyle". 
Une platine qui vous assurera des très longues heures de plaisirs musicaux. Son design n'étant pas en reste, adieu les affreuses Sondek Lp12 et autres platines suspendues des années 70 et 80, vous serez fier de la présenter avec goût.

  • Moteur : électroniquement contrôlé et de qualité supérieure.
  • Vitesses : 33.33 et 45.00 TPM avec ajustement fin possible
  • Bearing : inverted solid brass/stainless steel; Derlin thrust plate
  • Platteau : 40mm d'un poids de 2.4kg, en Polypropylene
  • Chassis : chassis principal fait de 3 couches de 20mm de MDF reliées ensemble en 4 points par un soubassement en aluminum
  • Finitions : chassis principal - couleur graphite - soubassement - aluminum nodisé
  • Accessoires : 2 bases pour bras 9 pouces Jelco ou Rega/Origin-Live/Audio Note; un ensemble de 6mm high spacers (pour le réglage VTA); un couvercle anti-poussières
  • Dimensions : 430x350x160mm (LxPxH)
  • Poids : 7.2kg

lien boutique internet : Soulines Satie DCX

jeudi, 10 mars 2016 12:53

Black Rhodium Samba

Évaluer cet élément
(8 Votes)

Nouvelle référence de câble chez Opus 51, le Black Rhodium Samba vient enrichir notre offre de câbles pour enceintes. Après de nombreuses écoutes nous avons, contre nos habitudes, décidé de référencer ce câble afin de compenser les défauts endémiques de certains systèmes audio ou home-Cinéma.

Comme son nom l'idique ce câble redonnera vie et dynamisme à vos écoutes.

 

lien boutique internet : BLACK RHODIUM SAMBA

 

vendredi, 04 mars 2016 15:39

Tatiana est à Reims

Évaluer cet élément
(12 Votes)

Le saviez-vous ?

25% de la matière première qui sert à fabriquer toutes les belles galettes noires dans le monde, ce que nous nommons vinyles, est fabriqué à Reims. Tatiana, une prese à vinyles américaines agée de quelques décennies vient de rejoindre la société Resinoplast afin d'effectuer des recherches et de nous proposer, très prochainement des vinyles de toute beauté (voir la video en clicquant ICI).

vendredi, 04 mars 2016 11:23

HeOs 1 by Denon

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Depuis maintenant près de 10 ans, la firme californienne Sonos reigne sur le monde des enceintes connectées multiroom... Le géant japonnais de la Hi-Fi et du Home-Cinéma DENON a pris, depuis peu, les choses en main et propose une gamme étendue de produits connectées multiroom ; HEOS.

HeOS 1, la plus petite enceinte de la gamme, à découvrir chez Opus 51, vous propose de préparer l'arrivée du printemps et des beaux jours en musique.

"La Heos 1 est une enceinte compacte et bien finie : elle intègre sur sa partie supérieure trois boutons physiques permettant le réglage du volume ou sa coupure. À l'image du reste de la gamme, le reste des fonctions et autres réglages s'effectue via l'application HeOs compatible Androïd et iOS.

Au niveau de la base de l'enceinte, on peut apercevoir un liseré de LED qui changent de couleur ou scintillent pour indiquer les différents états de l'enceinte : connexion sans fil, appairage, réglage du volume, mise à jour... Sur la face arrière, on trouve un port Ethernet, un port USB permettant la lecture des morceaux de musique et la recharge d'un smartphone et un port mini-jack 3,5 mm pour la connecter à n'importe quel appareil muni de cette même connectique. Enfin, un bouton "connect" permet la synchronisation sur le réseau Wi-Fi.

Les formats audio compatibles sont relativement nombreux et devraient satisfaire le plus grand nombre : MP3, WMA, AAC, FLAC et WAV.

Le très gros avantage, et ce que l'on attend de ce type de produit, est que cette Heos propose le Bluetooth et une batterie... à condition d'opter pour le Heos 1 Go Pack en option à 49 €. Nous avons mesuré son autonomie qui se situe aux alentours de 5 heures à volume modéré."

Les qualités musicales de ce produit sont assez bonnes, pour une enceinte transportable de ce gabarit.

 

 lien boutique internet : DENON HEOS 1